Jeudi soir, le comité de concertation a décidé d’élargir l’obligation du port du masque à certains lieux à la suite des nouvelles recommandations des experts. Parmi la liste figurent les cinémas, qui ont rouvert leurs portes le 1er juillet.

Le porte-parole de la Première ministre souligne que cette obligation est valable à partir de l’entrée dans le cinéma jusqu’à la sortie, y compris pendant la séance. Néanmoins, il précise qu’il est possible d’enlever son masque pour manger.

Kinepolis n'est pas d'accord

Le comité de concertation avertit que les citoyens qui ne respecteraient pas l’obligation de port du masque s’exposent à une sanction pénale. De plus, un arrêté ministériel prévoira spécifiquement la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée.

Le groupe de cinémas Kinepolis a réagi vendredi en demandant que les masques buccaux ne soient obligatoires que pour ceux qui se déplacent dans le complexe, comme c’est le cas en France et au Luxembourg. Une fois que le visiteur est dans la salle, Kinepolis estime que le masque devrait pouvoir être retiré. “L’obligation de garder une distance d’un mètre et demi est respectée partout. En outre, il y a un maximum de 200 spectateurs par salle”, souligne la porte-parole du groupe Anneleen Van Troos.