Fireflies in the Garden . Drame familial de haut vol

BRUXELLES Une réunion de famille tourne au drame lorsque, arrivé à destination, la Porsche du père heurte un poteau. S'il en sort vivant, ce n'est pas le cas de la mère. Quelques semaines plus tard, la famille se retrouve et les tiraillements entre père et fils, tous deux écrivains, éclatent. de nouveau. Un lourd contentieux qui remonte à l'enfance de ce dernier...

Premier long métrage de Dennis Lee qui signe également le scénario, Fireflies in the Garden s'inscrit avec un certain brio dans la lignée des nombreux ouvrages inspirés par le mémorable Ordinary People qui révéla Robert Redford comme réalisateur en 1980.

Comme souvent dans ce genre de film, c'est l'ambiance et la force des personnages qui règlent son intensité. De façon très classique et relativement bien ordonnée dans les retours en arrière, celui-ci y parvient.

Dans une mise en scène très dramatique, où le sombre décor d'une maison de campagne joue un rôle majeur, les deux acteurs principaux s'affrontent comme sur le ring. D'un côté, Willem Dafoe, et, de l'autre, Ryan Reynolds, l'ex d'Alanis Morissette fraîchement marié à Scarlett Johansson.

Ajoutons-y l'arbitrage d'une Julia Roberts plus sobre que d'habitude et de l'excellente Emily Watson, et on obtient une saga de haut vol, à la fois dense et humaine, agrémentée de nombreux non-dits. En somme, une réussite, mais à réserver naturellement aux amateurs d'un genre dont la production US n'est plus avare, et dont les vraies réussites ne sont pas vraiment légion.



© La Dernière Heure 2008