Oscarisée à deux reprises, elle a tourné avec les plus grands et fut l'épouse de Vittorio Gassman

LOS ANGELES L'actrice américaine Shelley Winters est décédée à 85 ans dans un hôpital de Los Angeles où elle avait été hospitalisée en octobre. Née Shirley Schrift le 18 août 1920, Shelley Winters a connu une très longue carrière et a tourné avec les plus grands acteurs américains comme Marlon Brando, Paul Newman et William Holden.

Après avoir étudié à l'Actor's Studio à New York, elle avait fait ses début à Hollywood en 1943, se limitant au début de sa carrière à des rôles de blonde voluptueuse.

Sa carrière décolle dans les années 1950. Elle tourne avec les metteurs en scène les plus prestigieux, comme Robert Siodmak, Howard Hawks, George Stevens, Raoul Walsh, Robert Aldrich, Robert Wise et Charles Laughton qui la fait jouer dans La nuit du chasseur (1955) avec Robert Mitchum.

Mais il lui faut attendre 1960 pour décrocher un Oscar, celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Le journal d'Anne Frank. Elle offrira sa statuette au musée consacré à Amsterdam à la petite fille juive déportée des Pays-Bas et assassinée par les nazis.

Mère de Sue Lyon dans le Lolita de Stanley Kubrick (1962), elle obtient un nouvel Oscar du meilleur second rôle féminin en 1966 pour A patch of blue, où elle donne la réplique à Sidney Poitier. De nouveaux réalisateurs des grands studios font appel à elle, comme John Frankenheimer et George Cukor, et elle décroche une nouvelle nomination aux Oscars en 1973 pour le film L'aventure du Poséidon.

Dans les années 1990, elle joue dans la série télévisée comique Roseanne, la grand-mère du personnage principal.

Shelley Winters a été mariée dans les années 1950 à l'acteur italien Vittorio Gassman (1922-2000), dont elle a eu une fille. Ils ont joué ensemble en 1999 dans La bomba, leur dernier film.

© La Dernière Heure 2006