La grande histoire d'Hollywood est truffée de personnes dont on n'a jamais entendu parler et qui, pourtant, on influencé notre vie très indirectement. Comme Marge Champion, comédienne et danseuse connue des seuls cinéphiles attirés par les comédies musicales et les divertissements contenant des scènes de danse des années 50 ( Mr. Music, Lovely to Look At Give a Girl a Break; Jupiter’s Darling, Three for the Show...).

Son père, Ernest Belcher, professeur de danse très réputé à son époque, était un grand ami de Walt Disney. Or, dans son équipe, il n'y avait que des hommes pour son premier long métrage d'animation, Blanche-Neige, sorti en 1937. "Aucun d'eux n'avait de jeune fille ou ne savait comment une robe bouge ou d'autres choses comme ça, a-t-elle expliqué bien plus tard. La plupart d'entre eux se servaient d'eux-mêmes comme modèles." 

Le grand Walt a donc fait appel à la jeune fille de 14 ans pour servir de modèle, deux jours par mois, au tarif de 10 $ par journée, pendant deux ans. Les mouvements de Blanche-Neige sont donc inspirée par ses propres déambulations. Mais pas seulement ceux de la princesse. Elle a aussi dansé devant les animateurs pour les déplacements de... Simplet

L'équipe était tellement content d'elle qu'elle reprit son rôle de l'ombre pour la Fée Bleue dans Pinocchio (1940), les hippopotames dansants de Fantasia (1940) et la cignogne qui livre les paquets dans Dumbo (1941). D'une manière ou d'une autre, elle a donc façonné les enchantements de nombreuses générations d'enfants. Cela mérite bien un petit hommage aujourd'hui.

© Disney/Wikipedia