Cinéma Lors de la première heure de préventes, il pulvérise le score d’Avengers : Endgame.

Préparez-vous à déguster intensivement du Star Wars jusqu’à la sortie de The Rise of Skywalker, le 18 décembre prochain. La grande opération de promotion a débuté, avec, conjointement, la présentation de la bande-annonce finale et l’ouverture des préventes de tickets aux États-Unis. Un double lancement d’ores et déjà couronné de succès, puisque selon Atom Tickets, lors de la première heure, les achats ont été de 45 % supérieurs à ceux d’Avengers : Endgame, qui détenait pourtant jusque-là le record absolu en la matière. Un excellent indicateur pour Disney, puisque les trois autres places du top 5 de cette catégorie sont occupées par Avengers : Infinity War, Star Wars : les derniers Jedi et Rogue One. Soit des blockbusters ayant dépassé le milliard de dollars de recettes mondiales. Si Star Wars : The Rise of Skywalker réussit ce même résultat, Disney deviendra le seul studio à jamais avoir enregistré, sur la même année, six films au-delà de cette barrière mythique. De quoi continuer à miser sur le cinéma en salle, même si l’avenir semble taillé pour la plateforme de streaming Disney +.

Le lancement du trailer final n’est sans doute pas étranger à cet engouement des fans. Comme d’habitude, J.J. Abrams y lance des pistes susceptibles d’exciter les inconditionnels de la saga. Comme l’entraînement de Rey, qui rappelle celui de Luke Skywalker, alors qu’en voix off, elle se livre à une confession : "Tout le monde croit me connaître, personne ne me connaît." Et c’est parti pour une multitude d’interprétations. Notamment concernant l’attrait du côté obscur de la Force. Car Kylo Ren lui répond "Moi, je te connais", tout en l’affrontant devant une mer déchaînée.

Quelques instants plus tard, la voix de l’empereur Palpatine résonne. Alors que la foudre fait apparaître furtivement un trône orné d’éclairs, il savoure l’instant. "Longtemps, j’ai attendu. À présent, votre rapprochement est votre perte."

S’adresse-t-il aux deux combattants, qu’on voit sabrer ensemble un ennemi de noir vêtu ? Pas sûr. Même si la tristesse de C-3PO peut le laisser penser : "Je regarde une dernière fois mes amis." Et si la bande-annonce se termine sur une voix masculine déclarant "La Force sera avec toi, toujours", cela fait bien rire l’empereur. Les "StarWarsologues" n’ont pas donc fini d’épiloguer sur ces deux minutes trente bien intrigantes.