Avant d’être un film de Gore Verbinski et des studios Disney, Lone Ranger a longtemps été un héros de la culture américaine. Une icône qui a connu moult adaptations à la radio, à la télévision mais aussi en BD version papier. Ce personnage, sorte de Robin des Bois mâtiné de Zorro, est une institution au pays d’Obama. Mais Johnny Depp ne voulait pas le voir sombrer dans la caricature. Pas plus que l’Indien Tonto.

"Exactement ! Je n’aurais pas supporté que l’on réduise Tonto à un sauvage dépourvu d’intelligence ! Je voulais à travers lui représenter la nation indienne, sa philosophie de vie, sa capacité à se dépasser et à se remettre en question. Depuis que le cinéma existe, les Indiens ont souvent été encerclés par des clichés. Il était important à mes yeux que l’on fasse exploser tout ça ! Je suis d’ascendance cherokee. Mon arrière-arrière grand-mère était indienne (elle mourra à… 102 ans), et elle a probablement été violée pendant les massacres de l’époque de la Piste des Larmes. En 1838, le gouvernement américain a déraciné 13.000 Cherokees et les a expulsés de leurs terres du Mississippi pour les reloger en Oklahoma. C’était un voyage de 1500 kilomètres à pied. La plupart sont morts d’épuisement, de maladie, de famine. Les autres ont été battus, rejetés. Je suis l’enfant de cette honte."  

De grands réalisateurs comme John Ford, par exemple, ont justement montré vos frères de sang, vos ancêtres comme des sauvages. Quand vous voyez à la télé des westerns qui étalent la suprématie blanche sur les peaux rouges, vous faites quoi ? Vous zappez ?  

"Western ou pas ? John Ford ou pas ? Quand je regarde un film, il faut qu’il soit vraiment bon sinon je ferme les yeux au milieu du film et quand le mot fin apparaît sur l’écran ou quand le générique défile, généralement, je me mets à ronfler carrément ! John Ford a réalisé de grands films. Au niveau de l’esthétique, de la lumière, de la direction des acteurs c’était un metteur en scène brillant ! Aucun doute là-dessus. Par contre, je suis moins fan de l’angle, du traitement qu’il a choisi pour ses westerns. Il aurait pu voir les choses autrement concernant le peuple indien mais il ne l’a pas fait et c’est dommage. Vous savez, ce n’est pas nouveau ! L’idée que les Indiens étaient incultes, ignorants et sauvages a commencé quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique alors qu’il pensait être en Inde ! C’est pour ça que nous nous appelons les Indiens. À cause de ce trou du cul ! Colomb a foutu en l’air nos traditions séculaires et une merveilleuse société qui vivait en bonne intelligence et en parfaite harmonie !  

Savez-vous s’ils ont vu The Lone Ranger ?  

"Chaiman Coffey, qui est un des chefs de la Nation Comanche, a vu le film. Il a trouvé que nous n’avions pas trahi son peuple dans la manière dont nous l’avons représenté et ça, voyez-vous, cela a été un énorme soulagement pour la production !"  

Aucune hache de guerre n’a été déterrée ? J’ai cru comprendre que vous aviez d’ailleurs été élu citoyen d’honneur de la Nation Comanche.  

"Oui ! Je me suis même fait tatouer un symbole comanche sur le bras ! On m’a aussi baptisé Mah-Woo-Meh ! Ce qui veut dire Caméléon ou qui a le pouvoir de se transformer. Ça me colle parfaitement à la peau ! C’est un nom très ancien. Un nom qui remonte à la nuit des temps et que personne n’utilisait depuis des années, voire des siècles. Pour me donner ce nom, les anciens ont été consultés. Je suis fier de mon appartenance à la Nation Comanche. Désormais, je suis leur fils !"