La noche de los girasoles . Un thriller pyrénéen et décalé

BRUXELLES Depuis de nombreuses années déjà, le cinéma espagnol fait régulièrement recette dans des genres très différents, souvent plus ou moins inspirés par l'œuvre de Pedro Almodovar.

Avec La noche de los girasoles (La nuit des tournesols ), l'auteur et réalisateur Jorge Sanchez-Cabezudo aborde le domaine du thriller avec une certaine inspiration.

Dans un village perdu des Pyrénées, un groupe d'archéologues débarque à la suite de la découverte d'une grotte qui pourrait générer un attrait touristique dans toute la région. Pour l'épouse d'un des membres de l'équipée, l'affaire tourne au drame lorsqu'elle est violée par un représentant de commerce qui passait là par hasard...

Il y a du Amores perros (film-culte mexicain sorti en 2000) et du Fargo des frères Coen dans ce drame - un euphémisme ! - explorant les démons qui sommeillent dans chaque être humain, selon une thèse évidemment préétablie. Comme le montage du film donne chapitre par chapitre le point de vue des différents protagonistes, on suit avec curiosité un récit dont la mise en scène ne tient malheureusement pas toutes ses promesses en raison de certaines longueurs qui se traduisent par un manque de rythme.

En revanche, au niveau de la direction des acteurs, il n'y a rien à redire. Donc, une demi-réussite, mais qui plaira aux amateurs de cinéma décalé très à la mode.



© La Dernière Heure 2008