Attention, une nouvelle vague de tweets présidentiels haineux est à craindre dans les prochains jours. Très sensible aux critiques, Donald Trump risque de ne pas apprécier les intentions d’un des cinéastes les plus caustiques. Dans une interview accordée à Deadline, Oliver Stone laisse clairement entendre que passer à la moulinette l’actuelle présidence, après s’être attaqué à JFK et George W. Bush, ne serait pas pour lui déplaire. Mais pas tout de suite.

"Il change le scénario tous les jours, explique-t-il. Il peut surpasser n’importe quelle fiction. Ce serait dingue de tourner un film maintenant. C’est un fameux personnage, il me fait penser au roi Lear. Il est plutôt fou, d’une certaine manière. Il est du style : ‘Quelle fille m’aime le plus ?’ Il veut tellement être aimé et il est si tyrannique. Je ne sais pas s’il comprend certaines des choses qu’il dit, tellement c’est stupide."

Voilà qui ne devrait pas rassurer le locataire de la Maison-Blanche. Qui devrait lui préférer un autre long métrage, plus flatteur : The Apprentice. Un titre inspiré par le jeu durant lequel il lançait son célèbre "Vous êtes viré !". Gabriel Sherman y travaille depuis près de deux ans : "En tant que journaliste, j’ai suivi Donald Trump pendant plus de quinze ans. J’ai longtemps été fasciné par les origines de son histoire, en tant que jeune entrepreneur qui débarque dans le monde sans pitié du New York des années 70 et 80. Cette période formatrice nous en dit beaucoup sur l’homme qui occupe aujourd’hui le bureau ovale." Après la présidence, un Oscar par procuration pour Donald Trump ?