Hercule passe à son tour de l’animation au film d’action. Avant Tarzan ?

À chaque fois que Disney donne l’impression d’avoir épuisé son catalogue de classiques de l’animation, il se trouve toujours un petit malin pour dénicher une autre œuvre à adapter en live.

Après Mulan, toujours prévu en salle le 22 juillet, et en attendant Cruella, La Petite Sirène, Lilo et Stitch, Le Bossu de Notre-Dame, Pinocchio, Peter Pan, Le Livre de la jungle 2, Merlin l’enchanteur, Bambi, Blanche-Neige, Raiponce et Robin des Bois, Disney a demandé aux réalisateurs d’Avengers : Endgame, Joe et Anthony Russo, de s’attaquer à Hercule, qu’ils produiront sans le mettre en scène. Pas le plus gros succès du studio (252 millions $ au box-office mondial en 1997), mais une histoire bourrée de fantaisie, qui mêle mythologie grecque et gospel américain.

Le script a été confié à un autre spécialiste des super-héros, Dave Callaham, en charge de Shang-Chi et la légende des dix anneaux ou de Spider-Man : Into the Spider-Verse 2.

À côté de ce projet officiel circule une rumeur selon laquelle Disney aurait l’intention de continuer à muscler ses adaptations en revisitant, ensuite, les aventures de Tarz a n . Ce qui paraît étonnant, tant il a déjà poussé de grands cris au cinéma.