En attendant de voir James Bond faire exploser ses abonnements, Amazon Prime vient de présenter (sous le titre qui en dit long Borat: Cassette VHS de matériel jugé "sous-acceptable" par le ministère kazakh de la censure et de la circoncision) une heure d'images coupées au montage de Borat: Subsequent Moviefilm, et certaines d'entre elles sont particulièrement salaces. Comme, par exemple, la parodie lubrique en dessin animé de Cendrillon, avec Donald Trump dans le rôle du prince charmant et Melania dans celui de la souillon transformée en princesse le temps d'un bal.

"Il était une fois une paysanne solitaire, Melania, d'un pays de merde, la Slovénie, qui rêvait d'épouser un vieil homme riche", annonce une voix off. "Un jour, elle fut invitée à un grand bal organisé par Fat King Donald. Au bal, quand Fat King Donald vit Melania, il devint plus turgescent qu'il ne l'avait jamais été auparavant. Donc, il l'a attrapée par la chatte."

Une référence aux "propos privés" de l'ex-président, illustré par la jupe relevée la danseuse. Poursuivant sa parodie de Cendrillon, Borat, en voix off toujours, se lâche dans ses délires. "Mais, sur le coup de minuit, Melania a disparu. Fat King Donald l'a alors recherchée dans tout son royaume, saisissant toutes les jeunes filles par la chatte." Ce qui l'amène, autre référence célèbre, dans le vestiaire de Miss Teen America. "Jusqu'à ce qu'il trouve celle qui convenait parfaitement à sa main", ajoute Borat, toujours aussi poète. "Ils se marièrent et il la mit dans la plus belle des cages dorées, au sommet d'une des plus hautes tours de toute l'Amérique. Où ils ont vécu heureux pour toujours."

Une dernière sentence accompagnée de deux scènes de sexe très crues, sous les applaudissements de rats enthousiastes. Il n'est donc pas très compliqué de comprendre pourquoi cette séquence ne s'est jamais retrouvée dans la version cinématographique.