Ladies in Lavender. Du bon classique anglais

BRUXELLES Le cinéma anglais classique ne se démodera sans doute jamais ! C'est ce qu'on se dit plusieurs fois chaque année lorsque l'un de ces produits apparaît dans la programmation. Ladies in Lavender fait partie de ces films généralement sans surprise que l'on affectionne pourtant par la simple grâce irrésistible qu'ils dégagent...

Nous sommes quelque part sur la côte du sud de l'Angleterre, vers la fin des années trente. Un jeune naufragé est recueilli par deux vieilles soeurs célibataires. Lorsque le garçon retrouve la mémoire, il se présente comme un fabuleux joueur de violon qui espérait rejoindre l'Amérique. Alors qu'une jolie aristocrate allemande découvre les talents de l'artiste, les deux sexagénaires vont tout mettre en oeuvre pour garder près d'elles leur nouveau protégé...

Loin des aventures récurrentes de Harry Potter pour l'une et de James Bond pour l'autre, Maggie Smith et Judi Dench retrouvent le vrai cinéma britannique dans cette réalisation de Charles Dance, un Gallois de pure souche davantage réputé comme acteur de théâtre que comme spécialiste des seconds rôles de méchants au cinéma, depuis 1981 et le tournage de For Your Eyes Only, douzième des vingt épisodes de la saga bondienne.

Le face à face de ces deux monstres sacrés du cinéma anglais vaut sans doute à lui seul le déplacement, mais Ladies in Lavender permet aussi de revoir l'excellent David Warner et aussi le merveilleux regard de Natasha McEllohne, dans une histoire artisanale jusque dans les moindres détails, et dans le meilleur sens du terme.

Programmes, horaires, forum: tout le cinéma sur Cinebel

© La Dernière Heure 2005