Le 31e Festival du Film Américain de Deauville s'est ouvert hier soir

DEAUVILLE Des stars venues d'Hollywood ou de l'Hexagone, dix films en compétition officielle et des dizaines d'autres en projection, une leçon de cinéma par Steve Buscemi, et des documentaires et des courts-métrages made in USA: la 31e édition du Festival du Cinéma américain de Deauville s'est ouverte vendredi soir sur les planches sous la présidence du cinéaste français Alain Corneau.Jusqu'au 11 septembre, une soixantaine de films, dont 13 en avant-première, seront projetés durant le festival dont le coup d'envoi a été donné avec la projection de The Matador, réalisé par Richard Shepard, avec l'ex-James Bond Pierce Brosnan.

En présence de Matt Dillon

Cette année, la compétition officielle a privilégié les premiers films, cinq des dix cinéastes sélectionnés présentant leur première oeuvre, occasion de découvrir la nouvelle vague du cinéma indépendant américain.

Les festivaliers pourront ainsi voir Brick de Rian Johnson, l'histoire d'un adolescent solitaire à la recherche du meurtrier de sa petite amie, lauréat du Prix Spécial du Jury au Festival de Sundance 2005.

Autre premier film, Crash avec Don Cheadle et Matt Dillon (présent à Deauville), a pour sa part été réalisé par Paul Haggis, scénariste de Million Dollar Baby.

Outre la compétition assez pointue, les planches accueillent en avant-première les très attendus De l'ombre à la lumière (Cinderella Man) de Ron Howard avec Russell Crowe et Renée Zellweger, Corpse Bride le film d'animation de Tim Burton, et Elizabethtown de Cameron Crowe avec Kirsten Dunst et Orlando Bloom.

Egalement à l'affiche Broken Flowers de Jim Jarmusch avec Bill Murray et Sharon Stone, en compétition en mai dernier au Festival de Cannes, et An Unfinished Life de Lasse Hallström avec Morgan Freeman, Jennifer Lopez et Robert Redford.

La sélection Panorama s'annonce passionnante avec notamment Mary d'Abel Ferrara, avec Juliette Binoche et Forest Whitaker, tous deux présents dans la cité normande. Quant à Steve Buscemi, il présente son dernier film Lonesome Jim, avec Casey Affleck et Liv Tyler, sans compter un Rendez-vous de cinéma, pour expliquer son travail au public.

Hommage à James Toback

Pour cette 31e édition, le Festival de Deauville a en outre choisi de rendre hommage à l'acteur Forest Whitaker (Bird, Ghost Dog), et aux réalisateurs Ron Howard (Willow, Un homme d'exception), Robert Towne (Tequila Sunrise, Ask the dust) et à James Toback, auteur de Fingers ou Mélodie pour un tueur.Les festivaliers pourront également profiter d'une rétrospective sur la boxe au cinéma, de The Set-Up à Million Dollar Baby de Clint Eastwood en passant par Ali de Michael Mann, et voir le court des Grands, projection des courts-métrages de George Lucas, Ridley Scott, Robert Zemeckis, Tony Scott et Terry Gilliam.

Le jury, composé des acteurs Melvil Poupaud, Dominique Blanc, Romane Bohringer et Rachida Brakni, des réalisateurs Brigitte Roüan et Dominik Moll, d'Enki Bilal, et du chanteur Christophe, aura dix jours pour se décider, avant la soirée de clôture le dimanche 11 septembre.

© La Dernière Heure 2005