Il est parti à la rencontre du public pour présenter Les Vacances de Ducobu

NAMUR Hier, le cinéma Acinapolis accueillait Elie Semoun pour la présentation en avant-première des Vacances de Ducobu . L’acteur était accompagné de Juliette Chappey (Léonie) et du réalisateur Philippe de Chauveron.

Il y a un an, Élie Semoun se glissait dans la peau de M. Latouche, le crispant professeur de L’Élève Ducobu . Comme prévu, le héros de la bande dessinée belge de Zidrou et Godi revient dans nos salles obscures le 25 avril prochain, interprété par un nouveau comédien, François Viette – Vincent Claude qui incarnait Ducobu a été remplacé, jugé trop grand pour le rôle du cancre au pull rayé. Il donne la réplique aux autres protagonistes présents dans le premier film, à savoir Juliette Chappey, Elie Semoun, Joséphine de Meaux et Helena Noguera.

À noter de nouveaux venus, à savoir Pierre-François Martin-Laval dans le rôle d’Hervé Ducobu. Bruno Salomone est lui aussi de la partie puisqu’il incarne un animateur du Club Mickey plutôt malchanceux. “C’est un deuxième film, totalement différent, à part. On a quitté le collège pour respirer un peu plus, l’horizon s’élargit”, confie Elie Semoun. “Pour L’Elève Ducobu, je m’étais posé beaucoup de questions sur mon personnage. Ici, je suis parti plus en confiance. Du coup j’ai eu du mal à trouver le rythme du personnage au début du tournage. Mais j’ai eu plaisir de retrouver ce M. Latouche lâche, peureux, radin, son côté outrancier. J’ai un don pour la comédie, c’est jouissif; je prie les dieux du cinéma que ce film plaise autant que le premier”.

Hier, au cinéma Acinapolis, Elie Semoun a encore pu compter sur la chaleur du (jeune) public belge : “Vous êtes moins coincés que les Français, plus en lâcher-prise. Voilà pourquoi votre cinéma est assez neuf, innovant, rebelle” , dit-il avant de poser avec les enfants de la salle.



© La Dernière Heure 2012