Emilia Clarke, la mère des dragons dans Game of Thrones, sera la vedette féminine du spin-off centré sur Han Solo.

Dans l’art de sortir du lot et d’obtenir ce qu’elle veut, Emilia Clarke n’a de leçon à recevoir de personne. Totalement inconnue voici quelques années, elle s’est imposée, à la vitesse de l’éclair, comme l’une des actrices incontournables de la série de tous les records, Game of Thrones. Et ce n’est pas tout. Manifestement fan de l’univers Star Wars, la Khaleesi, mère des dragons, a trouvé le bon moyen de le faire savoir auprès des producteur, en postant sur Instagram, en avril de cette année, une photo d’elle, sabre laser à la main.

Technique payante puisque les pontes de Lucasfilm l’ont auditionnée pour le rôle féminin principal du spin-off de Star Wars centré sur la jeunesse d’Han Solo. En dépit de la concurrence de Tessa Thompson, Naomi Scott, Zoë Kravitz, Kiersey Clemons et Jessica Henwick, elle a décroché la timbale. Le nom de son personnage n’a pas été précisé, mais c’est sûr qu’elle ne rejoindra pas la saga pour jouer les utilités face à celui qui marchera dans les jeunes pas d’Harrison Ford, Alden Ehrenreich.

Détail cocasse, elle devient ainsi la dixième actrice de Game of Thrones à rejoindre La guerre des étoiles, après Julian Glover, Keisha Castle-Hughes, Gwendoline Christie, Max von Sydow, Jessica Henwick, Thomas Brodie-Sangster, Mark Stanley, Miltos Yerolemou et Emun Elliott.