Exorcist, the original prequel. Après la version de Renny Harlin voici celle de Paul Schrader

BRUXELLES L'exorciste 4 restera décidément dans les annales d'Hollywood, puisqu'un même scénario a finalement donné naissance à deux films différents. En décembre dernier sortait ainsi la version réalisée par Renny Harlin (Cliffhanger). Cette fois-ci, c'est celle de Paul Schrader (scénariste de plusieurs films de Scorsese, dont Taxi Driver) qui sort cette semaine. Et pourtant, même si ce film arrive en second sur nos écrans, c'est celui-là qui a été tourné en premier. Vous suivez?

A la base, L'exorciste 4 (dont l'action se déroule en fait avant les premiers films) devait être réalisé par John Frankenheimer (French Connection II). Mais le film semble maudit dès le départ puisque le cinéaste décède quelques jours avant le premier tour de manivelle. Les producteurs décident alors d'engager Paul Schrader. Mais, une fois qu'ils découvrent le film, ils tombent des nues: Schrader a réalisé un film trop cérébral et pas assez effrayant. Remarquez, comme le souligne un des acteurs, si on engage un cinéaste intello, il ne faut pas s'étonner qu'il fasse un film qui lui ressemble! Bref, Schrader est viré et est remplacé par Renny Harlin, cinéaste plus commercial. Mais, ce dernier, au lieu de simplement rafistoler le film décide de le retourner entièrement. Il vire la plupart des comédiens. Seul l'acteur principal et quelques seconds rôles restent. La trame de base reste la même (on suit les débuts du père Merrin, juste après la Seconde Guerre mondiale, et sa première confrontation avec le diable), mais le résultat final est diamétralement différent.

La version de Renny Harlin sort finalement en salles et, malgré la médiocrité du film, se révèle un succès, du moins aux Etats-Unis, ce qui incite finalement les producteurs à quand même laisser Schrader terminer sa version pour la sortir en salles. Le film est ainsi présenté en mars dernier en première mondiale au Festival du film fantastique.

Le verdict? Il faut avouer que le résultat a de quoi laisser perplexe. Le film de Schrader est effectivement d'un ennui mortel, pas effrayant pour un sou et même parfois franchement grotesque (les yeux lumineux des hyènes sont dignes de la pire série Z). Reste quelques curiosités, comme la présence de Billy Crawford, l'idole des adolescentes, dans le rôle d'un garçon possédé par le démon. Mais c'est à peu près tout ce qu'il y a à sauver de ce film encore plus mauvais que celui de Renny Harlin. Pour une fois, on se dit que les producteurs n'avaient pas tort en virant Schrader...

© La Dernière Heure 2005