Depuis quelques jours, les propriétaires des salles sont tous en train de faire brûler des cierges géants devant des statues de Christopher Nolan. En espérant que Tenet ramènera enfin le grand public dans les multiplexes et poussera les studios hollywoodiens, eux aussi, à miser sur l’offre pour relancer la cinéphilie plutôt que sur des box-offices faramineux dans un avenir indéterminé.

Pas sûr, pour autant, que leurs prières seront exaucées. Car sans même attendre les premiers résultats au box-office de Tenet, les dirigeants de Disney ont décidé de déprogrammer une de leurs dernières grosses sorties de l’année, The King’s Man.

À l’instar de The New Mutants (le spin-off des X-Men qui a traîné deux ans avant de sortir discrètement en salles cette semaine), la préquelle de Kingsman ressemble de plus en plus à l’Arlésienne. Initialement prévue en salles le 15 novembre 2019, elle a été reportée au 14 février 2020, puis au 18 septembre 2020 pour cause de Covid et maintenant au 26 février 2021 aux USA (donc sans doute le 24 en Belgique).

Lors de la mise en chantier, elle faisait pourtant figure d’événement, avec un casting impressionnant : Gemma Arterton, Ralph Fiennes, Matthew Goode, Aaron Taylor-Johnson, Stanley Tucci, Djimon Hounsou, Rhys Ifans, Tom Hollander ou Daniel Brühl. Cela ne suffit pas. 2020 sera vraiment une année maudite.