Si la catégorie  devait un jour être reconnue officiellement, il est fort probable que Space Jam: A New Legacy entrerait immédiatement au Guinness Book des Records en tant que film qui a suscité le plus de polémiques différentes avant même sa sortie en salle.

Rien n'est épargné à LeBron James, Bugs Bunny, Daffy Duck, Titi, Porky et leurs amis. En plus d'affronter la terrible Goon Squad dans un match de basket dont l'enjeu est la récupération du fils (fictif) de LeBron James, ils doivent faire face à des critiques en cascade sur les réseaux sociaux. Après la mise à l'écart définitive de Pépé le Putois, considéré comme un harceleur, et la "désexualisation" de Lola Bunny, c'est cette fois l'apparition de personnages dans la foule qui a déclenché la colère de nombreux internautes.

Profitant du film pour rendre hommage à de nombreuses figures mythiques mais pas toujours très recommandables de son catalogue (King Kong, le Joker, le Pingouin, Catwoman, Robin, Scooby-Doo, Mad Max, le Géant de fer, les héros de Game of Thrones, les Flintstones, Yogi l'ours, le clown de Ça,...), le réalisateur Malcolm D. Lee a manifestement poussé le bouchon trop loin dans la  bande-annonce. Derrière un Goon, au premier rang dans le public, apparaissent en effet les silhouettes très reconnaissables de la bande des droogs. Dans Orange mécanique de Stanley Kubrick, tenue blanche et chapeau melon sur la tête, les adeptes de l'ultraviolence s'acharnent sur un clochard en rue, tabassent un écrivain qui restera paraplégique et violent sauvagement sa femme, le tout en chantant Singin' in the rain

Bien sûr, les chances qu'un enfant fasse le lien avec les atrocités commises par cette bande ne sont guère plus élevées que celles de voir Donald Trump chanter les louanges de son successeur (et vice-versa), mais en appliquant cette logique-là, pourquoi avoir évincé Pépé le Putois et pas des psychopathes dénués de remords ? Vu l'ampleur des réactions sur les réseaux sociaux, d'évidence, cela énerve de nombreux internautes. 

Comme pub pour un film, on a déjà vu mieux.