Pour lui, la compétition n’a pas de raison d’être.

Plus d’une semaine après la cérémonie, les César continuent d’enflammer les débats dans les médias et sur les réseaux sociaux. Mais, heureusement, on peut toujours compter sur Fabrice Luchini pour remettre l’église au milieu du village.

Invité de C à vous sur France 5, il a expliqué pourquoi il ne voulait plus du tout participer à la grande fête du cinéma français. "Je n’irai pas, nommé ou pas nommé ." Avant de préciser sa pensée : "On m’a demandé d’être le président, j’ai jamais voulu. On m’a demandé de le présenter, j’ai jamais voulu. Ça ne m’intéresse pas ! Il y a un endroit magique, qui s’appelle le geste théâtral ou le geste de cinéma, où là on n’est pas meilleur qu’un autre. Être un acteur après 60 ans, c’est quand même disparaître derrière le personnage. Ne nous mettez pas en compétition. La compétition, c’est la société capitaliste, la société actuelle. Pas l’art."

Tout est - bien - dit.

P.L.