Les cinéastes belges Felix van Groeningen et Charlotte Vandermeersch ont foulé le tapis rouge du Festival de Cannes mercredi en seconde partie de soirée dans le cadre de la projection officielle de leur film "Les huit montagnes", retenu en compétition et donc en lice pour la Palme d'or. Si Charlotte Vandermeersch fait ses premiers pas en tant que réalisatrice avec ce long métrage, Felix van Groeningen avait lui déjà marqué les esprits en 2009 en arpentant, nu et en vélo, la Croisette avec l'équipe du film "La Merditude des Choses", alors présenté à la Quinzaine des réalisateurs, section parallèle du Festival de Cannes.

Couple dans la vie et au cinéma, le duo propose ici une adaptation du best-seller "Le otto montagne" de l'Italien Paolo Cognetti. "L'histoire (du roman, NDLR) m'a profondément ému, car elle évoque tout ce dont j'avais alors envie de parler. Je me trouvais dans une période de ma vie où je ressentais une urgence à consacrer mon temps à quelque chose de pur et sans cynisme", explique Felix van Groeningen.

© AFP

Tourné en Italie, le film s'intéresse au lien d'amitié entre Pietro et Bruno, un enfant de la ville et un autre de la montagne.

"Tourner ailleurs qu'en Italie perdait de son sens. Dans le livre, on sent que l'auteur connaît les personnages dont il parle. Avec Charlotte, nous nous sommes rendus dans le Val d'Aoste pour rencontrer Paolo Cognetti et voir les lieux qu'il décrit", souligne Felix van Groeningen.

"Nous sommes aussi allés vivre quelques mois dans le village choisi pour le tournage pour en capter l'essence, celle de ses habitants et percevoir la beauté de ce lieu qui a également un côté isolé, sombre et dangereux", précise Charlotte Vandermeersch.

Alors que le casting est 100% italien, on retrouve au générique du long métrage de nombreux Belges dont le directeur de la photographie Ruben Impens ou le monteur Nico Leunen, qui avaient déjà collaboré avec Felix van Groeningen pour "The Broken Circle Breakdown", nommé aux Oscars en 2014, "Beautiful Boy" et "La Merditude des Choses". Ruben Impens est également connu pour son travail sur "Titane", qui avait remporté la Palme d'Or l'an dernier