Depuis le début de la pandémie, c’est la panique à Hollywood. Les grandes chaînes de cinéma sont au bord de la faillite, les richissimes studios enregistrent des pertes records et les plateformes de streaming connaissent un tel succès que tout le monde se demande si l’ère des blockbusters n’est pas en train de toucher à sa fin.

Dans ce concert d’analyses déprimantes, une voix différente s’élève : celle de George Clooney. "À tous ceux qui craignent que le Covid chamboule tout et qu’il faille dire au revoir aux salles de cinéma, je dis que ce n’est pas vrai, explique-t-il lors d’une interview à Deadline. Nous avons déjà vécu ça avec la télévision, le VHS, le DVD et tout le reste. Il y a de la place pour tout le monde. On ne peut pas éternellement rester chez soi et regarder la télé. On a besoin de sortir de temps en temps. Je ne pense pas qu’on soit à la fin de quelque chose."

Et d’ajouter : "Même si ce n’est pas sur grand écran comme prévu, je me sens incroyablement chanceux de pouvoir présenter mon film (The Midnight Sky est attendu sur Netflix le 23 décembre, NdlR). Il y a des problèmes bien plus graves que de ne pouvoir le montrer en salle. C’est formidable de pouvoir visionner tous ces films sur Netflix : sans cela, ce ne serait pas possible."

À ses yeux, la période actuelle se révèle même pleine de promesses. "Regardez : si vous êtes acteur, réalisateur, scénariste ou n’importe qui d’autre impliqué dans ce business, il n’y a que du bon. Il y a tellement plus de médias et moyens de faire des films. Si j’étais un jeune comédien, il y aurait tellement plus d’opportunités de travailler. Il n’y a que des bonnes nouvelles, au final, de mon point de vue. Je pense que le cinéma va continuer."

Personne n’en doute. Mais plus comme avant.