Le raccourcissement de la saison 16 pourrait tout changer pour quelques personnages.

Ils sont sans aucun doute les seuls dans ce cas, mais les fans les plus accros à Grey’s Anatomy ont finalement trouvé un bon côté à l’épidémie de coronavirus.

Dans un premier temps, ils ont hurlé à l’injustice divine : non seulement ils devaient rester confinés comme tout le monde, mais en plus leur série préférée a été raccourcie. Seuls 21 des 25 épisodes prévus constitueront finalement la seizième saison.

Vécue comme un "drame" (tout est relatif, vu la période que nous traversons) par les aficionados, cette coupure de quatre épisodes pourrait bien se transformer en excellente nouvelle. Selon le site TV Line, généralement très bien informé, lors des quatre numéros passés à la trappe, une gigantesque explosion devait se produire, faisant disparaître plusieurs personnages principaux (et alimenter, au passage, le spin-off de la série, Station 19), sans précion quant aux noms.

"Ironiquement, quand les fans regarderont les épisodes 15 et 16 de Station 19, ils auront probablement une idée de ce que nous avions prévu pour le final de la saison", a expliqué la showrunneuse Krista Vernoff à TV Line.

Mais l’intrigue pourrait se trouver modifiée pour la saison 17. "C’est sûr, les histoires vont être changées, juste parce que nous sommes à la maison avec du temps pour y réfléchir", a-t-elle précisé à Entertainment Weekly.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, certains médecins pourraient donc être sauvés grâce au Covid-19. Du moins, dans Grey’s Anatomy.