Deux grosses surprises ont émaillé la 93e cérémonie des Oscars, ce lundi matin (pour nous). Le prix du meilleur film n'a pas été remis en dernier, comme c'est de tradition, mais juste avant ceux des deux rôles principaux. Et le tout dernier trophée décerné n'est pas revenu à l'ultra favori, Chadwick Boseman, mais à l'inattendu (mais incroyablement talentueux) Anthony Hopkins.

La combinaison de ces deux éléments a fait des étincelles sur les réseaux sociaux. Débouchant sur une nouvelle théorie du complot. Pour beaucoup, cette inversion dans l'ordre de remise des Oscars ne pouvait avoir qu'une seule raison: terminer en point d'orgue, avec la victoire, à titre posthume (cela aurait été la troisième, après Peter Finch pour Network et Heath Ledger pour The Dark Knight) de la star de Black Panther, un des comédiens les plus emblématiques des sa génération et symbole de l'impact financier positif de la diversité dans le 7e art. Pour tous, ce résultat ne faisait aucun doute: non seulement Chadwick Boseman a tout raflé lors des cérémonies qui préfigurent les Oscars, mais en plus, Anthony Hopkins croyait tellement peu à ses chances qu'il a préféré rester tranquillement dans son lit plutôt que de suivre la cérémonie depuis le Pays de Galles. A partir de là s’échafaudent les thèses les plus folles sur base d'un hashtag tristement célèbre, #OscarsSoWhite.

© TWITTER

Comme toujours, c'est totalement invérifiable. Et, par principe, il faut respecter le vote, effectué par bulletin secret. Anthony Hopkins est un immense acteur, qui fait honneur au palmarès des Oscars. Tout comme Chadwick Boseman. Pourquoi les votants ont-ils préféré le premier au second ? On ne le saura jamais. Cela déchaîne les passions sur les réseaux sociaux, avec des mots très durs, alors que cette année, les résultats ont montré des évolutions importantes en faveur de l'égalité hommes-femmes et de l'inclusion. Les Oscars sont sur la bonne voie, mais les polémiques sur les réseaux sociaux montrent bien qu'il reste du chemin à parcourir pour qu'ils redeviennent une grande fête du cinéma pour tout le monde.