Emma Watson s'identifieà son personnage

LONDRES Des trois acteurs vedettes de la saga Harry Potter, elle est la plus jeune. Mais paraît la plus mature. La robe de soirée bleu nuit qu'elle porte y est sans doute pour quelque chose. Mais aussi sa manière de répondre aux questions. Alors que ses deux amis font volontiers les pitres, elle assume la promo avec sérieux. Et prend seule la parole lorsqu'on évoque l'interdiction du film aux moins de 12 ans non accompagnés d'un adulte en Angleterre.

«Les premiers fans de Harry Potter ont grandi avec les films. Et je pense qu'ils vont adorer celui-ci. On va donc peut-être perdre les plus jeunes spectateurs, ceux de 4 à 6 ans, mais en gagner d'autres, des ados. La mort d'un des personnages était écrite dans le livre, qui tient d'ailleurs avant tout du thriller. On est resté fidèle au roman.»

Avec ses airs de petite fille sage, elle possède manifestement des points communs avec son personnage, Hermione. «J'ai parfois le sentiment de ne plus devoir jouer. Je connais Hermione tellement bien... Il y a tant d'elle en moi, et de moi en elle. C'est merveilleux: j'adore ce personnage. Elle devient quelqu'un à qui on peut s'identifier, et je pense qu'elle est un supermodèle!»

Ce qui ne l'empêche pas d'envisager la suite de sa carrière loin de la sorcellerie. «Une des choses qui m'a donné envie de devenir comédienne, c'est d'être sur scène en face d'un vrai public. Il se pourrait donc que je tente prochainement une expérience au théâtre. Le plus étonnant, dans toute cette aventure, ce sont les options dont je bénéficie désormais. Je lis énormément en essayant de trouver un projet dont je tombe amoureuse. J'aimerais en trouver un assez différent... et plus petit.»

© La Dernière Heure 2005