Il croule sous les projets américains. Et Michael Mann le veut absolument pour son prochain film

CANNES Le bras de Matthias Schoenaerts est bleu. À force de se pincer pour vérifier qu’il ne rêve pas. En quelques jours de Festival de Cannes, il est passé du statut de BV adulé en Flandre à celui de nouvelle star du cinéma. Et pas seulement en France ou en Belgique.

La présence physique et le magnétisme de cette montagne de muscles de 182 cm de haut à la voix étonnamment douce a tapé dans l’œil des journalistes et des producteurs du monde entier. Marion Cotillard, qui le compare à Leonardo DiCaprio ou Daniel Day-Lewis dans la catégorie des “immenses acteurs ”, le retrouvera d’ailleurs dès le mois de juillet sur le plateau de son mari, Guillaume Canet. Dans un studio hollywoodien.

C’est en effet en Californie qu’il tournera Blood Ties , un remake des Liens du sang , avec des partenaires de renom : Marion Cotillard, bien sûr, mais aussi Mila Kunis, Zoe Saldana, Billy Crudup et James Caan.

N’importe quel comédien belge rêverait de participer à une telle aventure pour se faire un nom à Hollywood. Mais Matthias Schoenaerts n’en a même pas besoin. Michael Mann (Heat, Miami Vice), un des réalisateurs les plus respectés outre-Atlantique, est raide dingue de lui. Il l’a déjà contacté pour tenir un rôle en vue dans un prochain long métrage. “Il prépare plusieurs projets et m’a dit qu’il en avait un pour moi, confirme l’Anversois de 34 ans. Mais je ne veux rien anticiper.

Son avenir, c’est sûr, passera par Hollywood. Il le sait. Il y est préparé. Lors de la présentation de De rouille et d’os , il a d’ailleurs esquivé avec beaucoup d’humour les questions sur ce sujet : “On vient de m’appeler pour me proposer de faire Rambo 34. J’ai dit oui à condition de faire aussi le 35 et le 36. Beaucoup de choses bougent en ce moment pour moi. Mais je prends mon temps. J’attends les projets. Je ne suis pas pressé.

Il est vrai que sa boîte aux lettres est devenue bien trop exiguë pour tous les scripts qui y atterrissent. Même s’il n’aime pas en parler, nous sommes en mesure d’affirmer qu’il est en contact très avancé avec Hans Herbots pour tenir le rôle principal de The Treatman , un thriller adapté du best-seller de Mo Hayder.

Mais avant ça, on pourrait le retrouver sur des plateaux de cinéma belges : Stijn Coninx fait en effet des pieds et des mains pour qu’il incarne un chanteur italien qui émigre en Belgique dans son prochain long métrage, Marina . L’idée de chanter le tenterait assez fort : Matthias Schoenaerts est en effet un grand amateur de musique. Qui écoute aussi bien du jazz et du rap que la musique de Sibelius.

Et, en plus, tout le monde craque sous son charme. Si Marion Cotillard lui trouve quelque chose de Leonardo DiCaprio, les Hollandais le surnomment déjà le Brad Pitt belge, les Français le DeNiro flamand et la plupart des journalistes féminines à Cannes lui trouvent un petit air de Ryan Gosling. Bref, inutile de chercher plus loin le nouveau sex-symbol belge.

En quelques mois, Matthias Schoenaerts semble avoir gravi quatre à quatre tous les échelons de la célébrité.



© La Dernière Heure 2012