Cinéma Clap 1re au cinéma pour Jacques Vandenbiggelaar dans le film Marguerite au profit du Télévie.

"À part un jeu interscolaire de la RTB où il fallait présenter un film école contre école, Marguerite est vraiment une première pour moi, confie Jacques Vandebiggelaar, Monsieur I Comme depuis plus de 20 ans. Mais bon, j’avais 12 ans à l’époque donc c’est un peu flou pour moi (sourire) !"

À 59 ans, l’animateur de RTL-TVI se teste donc au cinéma, au profit du Télévie. Même si Jacques Vandenbiggelaar a levé le pied côté radio (Bel RTL) pour effectuer des travaux dans sa demeure, l’animateur "n’allait pas dire non" à cette opportunité de donner la réplique à Vincent Lagaf. "C’est un milieu sympa que je ne connaissais pas. Et qui n’a vraiment rien à voir avec la télévision. Ça ressemble un peu à la pièce de théâtre ou à un jeu de rôle car on rentre dans un personnage. Être à la disposition d’un plateau de tournage, je ne l’avais jamais vécu !"

Son rôle ? Celui d’un juge. "La vache Marguerite est empruntée par Vincent Lagaf et ses potes pour faire plaisir à une fille malade dans un hôpital et tout le monde se fait arrêter . Ils vont tous au tribunal et j’interprète le juge qui doit statuer sur leur sort. Je viens d’assister à l’avant-première et… je ne m’étais jamais vu aussi sérieux pendant trois minutes! Ça m’a fait peur, ce n’est pas moi ça (rire) ! J’ai eu peur de moi, de me voir sur grand écran. Je n’en ai pas bien dormi, je me hante même dans mes rêves (rires) !"

Et pour (la bonne) cause, Jacques Vandenbiggelaar a été coaché. "Un juge a un langage juridique très précis, indique celui qui a tourné bénévolement dans ce film amateur - "On n’est pas du tout à Hollywood" - qui lui a rappelé ses années scouts. Lors du tournage à la cour d’assises de Mons, j’ai été entouré par de vrais professionnels. Des magistrats ont pris mon texte en me disant : ‘ah, non, ça, tu ne peux pas dire. Par contre, tu es le président du tribunal donc tout le monde te demande la parole. Tu la donnes si tu as envie et tu ris si tu veux. Les magistrats passent toujours par toi. Et s’il y a le moindre chahut, tu peux te fâcher. Tu es le phare de ce tribunal.’ Juste après, ma femme m’a dit de ne pas reproduire ça à la maison (rire) !"

Marguerite, le 12/10 à Huy, le 17/10 à Verviers, le 21/10 à Bruxelles et le 24/10 à Charleroi.