On se demande quel produit aurait été le sponsor du concert si Keith Richards avait été là

CANNES Fonda est infatigable. A 74 ans, jour après jour, elle monte les marches (bon, il n'y en a que 24, mais quand même) du Palais des Festivals. Dans des tenues de rêve et toujours avec le sourire. « Jusqu'à mes 35 ans, je ne me suis jamais souciée de mes cheveux ou de maquillage », balance sans langue de bois l'égérie d'une grande marque parce qu'elle le vaut bien.

« Même la coiffure à la garçonne de Klute était moins due au style qu'à la fin de mon mariage avec Roger Vadim. Je n'ai découvert que plus tard que bien s'habiller pouvait être amusant. Sallu Hershberger a changé ma vie en me coupant les cheveux pour les Oscars en 2000. Je n'avais pourtant pas la moindre idée de ce qu'elle faisait: je lisais un livre ! » Aujourd'hui, elle représente des cosmétiques. Et en est très fière: « C'est très courageux de leur part. Cela donne de l'espoir aux femmes de plus de 50 ans partout dans le monde. C'est une forme différente de beauté, mais cela reste beau. » On ne dira pas le contraire.

© La Dernière Heure 2012