Cinéma L’actrice aux multiples récompenses revient sur sa carrière et sur l’affaire Weinstein.

Jouer une extraterrestre dans XMen : Dark Phoenix, c’est une chose ! Mais une Alien en escarpin, c’est du jamais vu !

"Je vous le concède ! C’était aussi la première fois que je me faisais décolorer les cheveux en blonde platine. Mais je vous rassure, les escarpins ont survécu aux scènes d’action ! J’ai aimé tourner avec Sophie Turner, dont c’était le premier rôle principal. C’est important de soutenir les jeunes actrices et talentueuses. Et j’étais heureuse de retrouver James McAvoy avec qui j’avais travaillé sur The Disappearance of Eleanor Rigby."

À votre avis, les E.T., ils ressemblent à quoi ?

"On les représente souvent sous une forme humanoïde mais si ça se trouve, ce ne sont peut-être que des boules d’énergie lumineuse ou quelque chose d’abstrait !"

Quel est le dark side de Jessica Chastain ?

"Je deviens enragée lorsque des personnes ayant le pouvoir l’utilisent pour humilier ou contrôler les plus faibles ! Je ne supporte pas les harceleurs, les gens qui vous agressent ou qui tentent de vous manipuler. Je suis très en colère quand je lis des articles sur les violeurs, les hommes qui tabassent leurs femmes ou qui maltraitent leurs enfants. Idem pour ceux qui font souffrir des animaux ! Je n’ai aucune tolérance pour ça !"

Vous êtes la figure emblématique de Time’s Up

"Je ne suis pas la seule ! Deux ou trois semaines après le scandale Weinstein, Reese Witherspoon m’a appelée et on s’est demandé ce qu’on pouvait faire pour amener l’industrie vers un mode de fonctionnement plus sain. On s’est retrouvées chez elle et on a commencé à échanger sur nos expériences. Personne n’a dit : ‘On va lancer un mouvement’ , l’idée s’est imposée progressivement. Je ressens beaucoup d’admiration pour ces femmes qui ont brisé la loi du silence. Et sans leur courage, rien de tout cela n’aurait été possible."

Avez-vous déjà perçu des changements notoires à Hollywood ?

(...)