Cinéma Le super-méchant devrait générer des profits très proches de ceux d’ Avengers : Endgame.

Dans la grande industrie du rêve hollywoodienne, même si les discours promotionnels sont systématiquement axés sur la qualité, la profondeur et l’originalité, on ne jure en fait que par une seule chose : le box-office. Plus il tutoie les sommets, plus le blockbuster est affublé de mérites assez surréalistes avant de servir de source d’inspiration pour l’avenir.

(...)