C’est presque un miracle si Kirk Douglas a fait partie du club des centenaires.

Le 9 décembre 2016, chez lui, à Beverly Hills, Kirk Douglas a passé l’honorable cap des cent ans. Pour arriver dans le club des centenaires, l’acteur avait survécu à un accident d’hélicoptère, à un AVC et à un infarctus.

L’hélicoptère est en phase de décollage, le 13 février 1991, sur une petite plaine de Los Angeles, le Santa Paula Airport. Un petit avion se prend dans les hélices de l’appareil. Les deux passagers de l’avion, un instructeur de 46 ans et son élève de 18 ans, sont tués dans l’accident. Les trois occupants de l’hélicoptère s’en sortent avec des blessures. Kirk Douglas, 74 ans, aura des côtes fracturées et des contusions au visage. Le pilote, Noël Blanc, 52 ans, était le fils de Mel Blanc, star du doublage de dessins animés, la voix de Bugs Bunny.

L’attaque cérébrale de 1996, à 80 ans, le laisse paralysé du visage, avec des problèmes d’élocution. C’est dans un rôle d’ancien boxeur, ayant vécu le même mal, avec les mêmes symptômes, qu’il revient à l’écran, en 1999, dans Diamonds. Avec aussi l’amie de ses débuts, Lauren Bacall.

En 2001, c’est l’infarctus. À 85 ans, il décide de ne plus travailler. Il faut un projet spécial pour le ramener au cinéma : Une si belle famille, en 2003, où, pour la première fois, il joue avec son fils Michael, mais aussi avec son petit-fils, Cameron, 25 ans. Il acceptera encore un film, Illusion, en 2004 : l’histoire d’un vieux réalisateur qui fait le bilan de sa vie. En 2006, un projet télé, Meurtres à l’Empire State Building, est un hommage au cinéma de ces années-là, avec la participation de tous les survivants et beaucoup d’images d’archives.