Si Chris Rock a pris une gifle de la part de Will Smith après sa vanne sur la femme de l’acteur, l’humoriste et coanimatrice de la 94e cérémonie des Oscars a dévoilé le contenu d’une blague piquante qu’elle n’a pas eu le droit de faire sur la scène de l’Académie. "Je commençais à me sentir à l’aise… Et puis tout à coup, Ali est monté sur scène", a expliqué Amy Schumer, comparant Will Smith au boxeur Mohamed Ali, au Hollywood Reporter

"C’était juste une putain de grosse déception. Tout ce que je peux dire, c’est que c’était vraiment triste, et je pense que ça en dit long sur la masculinité toxique." Avant d’ajouter que cet acte de violence "était vraiment bouleversant, mais je pense que la meilleure façon de nous réconforter, c’est de vous dire les blagues sur les Oscars que je n’avais pas le droit de dire à la télévision", a poursuivi celle qui avait prévu de faire une vanne délicate sur le tir mortel d’Alec Baldwin sur le tournage du film Rust. 

"Don’t Look Up, c’est le titre d’un film cette année, mais moi, je dirais plutôt ne regarde pas (don’t look, NdlR) en direction du flingue d’Alec Baldwin." L’humoriste avait prévu d’autres blagues grinçantes, dont une sur James Franco visé par des allégations de harcèlement sexuel. "Je n’ai pas été autorisée à dire quoi que ce soit de tout ça aux Oscars…, dit-elle au Hollywood Reporter. En revanche, tu as le droit de monter sur scène pour gifler quelqu’un !"