Le producteur du film "L'innocence des musulmans" est sorti de prison et a été placé en centre de réinsertion pour purger les dernières semaines de sa peine. 

La diffusion de sa vidéo islamophobe avait déclenché de violentes manifestations anti-américaines en 2012. Mark Basseley Youssef, copte de 56 ans originaire d'Egypte, a été renvoyé en prison fin 2012 pour avoir enfreint dans le cadre de la production de ce film les termes de sa remise en liberté conditionnelle. Il avait été une première fois emprisonné pour une escroquerie bancaire en 2010.

Il a été transféré au cours des semaines passées dans un lieu tenu secret en vue de sa libération prévue le 26 septembre, a déclaré mardi un porte-parole de l'administration pénitentiaire fédérale.

"Je n'aurais jamais pensé que mon film créerait des problèmes à qui que ce soit ou que quelqu'un puisse être tué en raison de mon film", a-t-il dit à CNN dans une interview téléphonique, diffusée mardi. Il ne s'était pas encore exprimé en public depuis son arrestation.

La vidéo artisanale de treize minutes, filmée dans le sud de la Californie, dépeint le prophète Mahomet comme un idiot et un obsédé sexuel. Sa diffusion sur Internet sous différents titres a provoqué un déchaînement de sentiments anti-américains dans le monde arabo-musulman.

Ces manifestations ont coïncidé, le 11 septembre 2012, avec l'attaque du consulat américain à Benghazi, dans laquelle ont péri l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye et trois autres Américains.

Susan Rice, alors représentante des Etats-Unis à l'ONU, avait déclaré dans un premier temps que le consulat avait été attaqué après une manifestation spontanée contre ce film.

L'administration américaine a par la suite reconnu que cet assaut avait été préparé et commis par des activistes islamistes liés à Al-Qaïda et qu'aucune manifestation n'avait lieu à ce moment-là à Benghazi.