Steven Spielberg, Natalie Portman, Tcheky Karyo et l’équipe d’Hunger Games annulent leur promo après les attentats.

L’horreur des attentats parisiens de vendredi n’en finit pas de secouer toute la planète. Avec des dégâts collatéraux parfois aussi anecdotiques qu’inattendus. Qui se font notamment ressentir jusqu’à Hollywood.

Hier soir, Los Angeles s’apprêtait à revêtir ses habits de lumière pour l’avant-première mondiale d’un des films les plus attendus de l’année, Hunger Games : la révolte - Part 2. Mais la fête a été complètement réorganisée suite aux attentats.

"Par respect pour les récents événements de Paris, nous avons décidé d’apporter des changements à notre tapis rouge et nous n’organiserons pas d’interviews lors de l’avant-première de Hunger Games" a affirmé Lionsgate par communiqué.

Les séances d’autographes ont été supprimées. Tout comme les traditionnelles questions des journalistes le long du tapis rouge. Et cela, parce que le film est partiellement français.

Plusieurs scènes du dernier volet ont en effet été tournées à Ivry et à Noisy le Grand.

Un geste de soutien plus symbolique qu’autre chose de la part des producteurs.

D’autres stars américaines ont décidé, et c’est bien compréhensible, de ne pas assurer la promotion de leur film à Paris. Steven Spielberg a ainsi renoncé à défendre Le pont des espions ce dimanche dans la Capitale française. Cela lui aurait paru indécent de parler cinéma dans ces circonstances. Point de vue partagé par Natalie Portman : "Suite aux événements de vendredi soir, les interviews et les apparitions télé de Natalie Portman prévues les 15 et 16 novembre ont été annulées."

La première de son film, Jane Got A Gun, a elle aussi été supprimée hier soir.

Annulation à Bruxelles

Dans l’autre sens, quelques vedettes françaises ont elles aussi préféré rester tranquillement à la maison plutôt que de parler pendant des heures de leur film hors de leurs frontières. Tcheky Karyo et Thierry Neuvic, par exemple, étaient attendus hier à Bruxelles pour évoquer leur rôle dans Belle et Sébastien : l’aventure continue.

Mais ils n’ont jamais pris le Thalys.

"Malgré beaucoup de bonne volonté et leur désir de vous rencontrer, Tcheky Karyo et Thierry Neuvic ont finalement décidé d’annuler leur venue à Bruxelles", a prévenu le distributeur du film.

"Les événements de vendredi dernier les ont fortement touchés. Ils souhaitent, par conséquent, rester auprès de leur famille." Il serait étonnant que d’autres ne suivent pas leur exemple. Comment parler de cinéma face à une telle horreur ? Et comment ne pas être submergé par l’émotion en ces moments difficiles. Les stars ne sont pas différentes de Monsieur-tout-le-monde.