La 27e édition du Festival international du film francophone (FIFF) s'est ouverte vendredi à Namur

NAMUR L'événement, qui se déroule jusqu'au 5 octobre, a été présenté par son président Jean-Louis Close et sa déléguée générale, Nicole Gillet.

Au programme, plus de 160 longs-métrages, courts-métrages, documentaires et films d'animation. Le cinéma africain sera à l'honneur avec des oeuvres cinématographiques provenant notamment du Maroc, d'Algérie, de Tunisie ou du Sénégal.

"Tango libre", le nouveau film du cinéaste belge Frédéric Fonteyne, ouvre le festival.

Peu avant la grande première du film (qui sortira en Belgique le 7 novembre), François Damiens et Anne Paulicevich, deux des acteurs principaux, ont adressé quelques mots au public sur cette histoire d'amour qui mêle tango et univers carcéral.

C'est le quatrième long-métrage présenté par Frédéric Fonteyne au FIFF après "Max et Bobo" (1998), "Une liaison pornographique" (1999) et "La Femme de Gilles" (2004). Il était aussi membre du jury des longs-métrages en 2001.

"Tango Libre" a déjà remporté le Prix spécial du jury Orizzonti à Venise.
Seront notamment présents au festival: Sandrine Bonnaire, Virginie Efira, Patrick Ridremont, Patrice Leconte, François Ozon et Benoît Magimel, le "coup de coeur" du FIFF. Olivier Gourmet est une nouvelle fois président d'honneur.

Le festival se clôturera par le film "Mariage à Mendoza" d'Edouard Deluc. Les longs-métrages seront départagés par un jury présidé par Bruno Podalydès, épaulé par la comédienne belge Pauline Étienne, révélée dans "L'Élève libre" de Joachim Lafosse. La cérémonie des Bayard récompensera les meilleurs vendredi dès 18h30 au Théâtre de Namur.

© La Dernière Heure 2012