La dernière blague de Jean Yanne

Isabelle Monnart Publié le - Mis à jour le

Cinéma L'acteur français a été terrassé par une crise cardiaque, à 69 ans

MORSAINS Il avait renoué avec de jolis rôles au cinéma, il avait des projets, il parlait de sa prochaine réalisation. Mais à 69 ans, la mort a rattrapé Jean Yanne. Hier midi, ses amis, ses proches, des admirateurs, découvraient, effarés, sa dernière blague. Un malaise cardiaque si violent que les secours n'ont pas eu le temps de venir le cueillir dans sa maison de Morsains, dans la Marne. Les pompiers, le Samu et la gendarmerie avaient été alertés et il devait être transporté au CHU de Reims, en hélicoptère. «Mais il est mort vers 13 h, avant que l'hélico n'arrive», a déclaré un responsable de la gendarmerie.

Né aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, le 18 juillet 1933, sous le nom de Jean Gouyé, il grandit dans un milieu ouvrier (son père était ébéniste). On le décrit comme un enfant calme, peu intéressé par les études et paresseux. Son ambition le pousse pourtant dans une école de journalisme où il s'inscrit la même année que Philippe Bouvard, qui deviendra l'ami d'une vie.

Mais plus que l'information, c'est le spectacle qui l'attire. Au début des années 60, il se lance dans le music-hall et régale les auditeurs d'RTL. Au cabaret, il rencontre Yves Robert dont il rejoint la troupe. Il s'affiche comme amuseur et chansonnier. Des talents multiples que le cinéma ne tarde pas à repérer. En 1963, Alain Jessua le fait tourner dans La vie à l'envers. Sa carrière bascule et ça tombe bien. Puisque «je faisais de la radio qui marchait bien, mais j'étais tombé dans un système tel que je faisais toujours la même chose.»

Sur grand écran, par contre, il peut élargir sa palette et, tour à tour, jouer les bougons de service, les gouailleurs parisiens et les personnages inquiétants. Godard fait appel à lui en 1967 pour Week-end. Deux ans plus tard, Chabrol lui offre Que la bête meure, dans lequel il joue un tyran domestique. Il récidive avec Le boucher - peut-être l'un de ses plus beaux rôles, en... boucher amoureux et meurtrier - et associe son nom à celui de Pialat, en 1971. Sa composition dans Nous ne vieillirons pas ensemble lui vaut d'ailleurs le prix d'interprétation à Cannes.

Happé par la réalisation (lire ci-contre), il ouvre ensuite une parenthèse américaine dans sa carrière. Installé à Los Angeles, avec sa compagne, Mimi Coutelier, il crée une société de production, Cinequanon, refuse des rôles (notamment dans Dynastie !) et disparaît pour un temps du cinéma hexagonal. «Je vis à Hollywood parce que je suis dans le showbiz. Si j'étais dans le nougat, je vivrais à Montélimar», commente-t-il d'ailleurs avec l'humour qu'on lui connaît et pour répondre à ceux qui l'accusaient de fuir le fisc.

Il retrouve pourtant la France et quelques jolis rôles, tant au cinéma qu'à la télévision (lire ci-dessous). «Je voudrais rester jeune éternellement... mais à mon âge! Je n'ai pas envie de retrouver mes vingt ans. Mais j'aimerais bien rester très très longtemps comme ça», avait-il confié à La Dernière Heure lors de son dernier tournage en Belgique. C'était il y a tout juste trois ans...

Dans San Antonio, au côté de Depardieu

PARIS Malgré son exil américain, Jean Yanne gardera toujours une place à part dans le coeur du public et des cinéastes français. La preuve: il a été sollicité fort souvent, en particulier ces dernières années.

Du Paltoquet de Michel Deville, en 1986, à Adolphe de Benoît Jacquot, l'an dernier, il ne se passe pas une année sans que son talent soit mis à contribution. Jacques Audiard le filme magnifiquement au côté de Trintignant dans Regarde les hommes tomber, Gérard Jugnot en fait un gourou de secte dans Fallait pas! et Gabriel Aghion le marie à Catherine Deneuve dans Belle Maman. Dans Le pacte des loups, de Christophe Gans, il est le père d'Emilie Dequenne. Son dernier rôle au cinéma, c'est Gilles Paquet-Brenner qui le lui aura offert. Celui d'un magouilleur marseillais, tonton de Titoff dans Gomez et Tavarès, actuellement en salles. Le réalisateur nous avait d'ailleurs confié son envie de développer ce personnage dans la suite qu'il était en train d'écrire. «J'en ferais bien le maire de la cité phocéenne, jubilait ce jeune garçon, qui ne tarissait pas d'éloges sur le personnage. J'étais impressionné, le premier jour, mais quel acteur. Toujours à l'heure, connaissant son texte au rasoir. Et puis, quel homme...»

Au rayon des projets, cette semaine encore, à Cannes, on avait annoncé que Jean Yanne ferait partie de l'aventure San Antonio au cinéma. Au côté de Gérard Depardieu, de Jean-Pierre Castaldi (dans le rôle de Bérurier), de Luis Rego, de Michel Galabru et de Barbara Schulz. Il sera difficile à remplacer.



© La Dernière Heure 2003

Isabelle Monnart

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Soyez un peu plus à l’écoute de ceux qui vous entourent. Ne leur donnez pas l’impression que vous êtes indifférent.

Taureau

Il n’est pas impossible que vous vous sentiez rejeté dans votre cadre professionnel. Vous déplorez l’attitude de certaines personnes.

Gémeaux

Vous voulez quelque chose mais vous ne savez pas comment l’obtenir. Vos démarches sont vaines.

Cancer

Vous savez positiver dès qu’un problème apparaît. Vous ne vous laissez pas envahir par le doute.

Lion

Si vous êtes généreux avec vos proches, vous savez aussi vous imposer des limites pour ne pas tomber dans le rouge.

Vierge

Vous allez de l’avant en vous libérant d’anciens schémas qui vous ralentissaient.

Balance

Des préoccupations financières freinent votre enthousiasme pendant quelques jours. Vous attendez une rentrée.

Scorpion

De gros changements professionnels vous sont suggérés ou imposés, selon votre situation du moment.

Sagittaire

On vous impose des limites, vous qui adorez les dépasser. Vous allez sûrement vous sentir frustré.

Capricorne

Vous pouvez enfin déployer votre créativité ou votre originalité trop souvent refoulée.

Verseau

Ne doutez pas de vous et de vos capacités. Vous avez plus de ressources que vous ne le pensez.

Poissons

Votre secteur relationnel est fortement sollicité. Vous êtes par ailleurs déçu par l’attitude de quelques personnes.

Notre sélection d'annonces