A touch of spice. Et le plein d'étoiles en prime

BRUXELLES Incontestablement, c'est la bonne surprise de la programmation estivale! Ce film grec écrit et réalisé par Tassos Boulmetis irradie par son romantisme et par la force d'une histoire tellement belle qu'elle ne peut être qu'imaginée alors qu'on est réellement en présence d'une véritable leçon... d'histoire, justement.

Un professeur d'astrophysique grec se prépare à quitter Athènes pour Berkeley quand il apprend que son grand-père va revenir d'Istanbul. C'est ainsi que notre savant se replonge dans ses souvenirs d'enfance passée au pied du Bosphore, dans l'épicerie que tenait son aïeul. Philosophe et fin gourmet, ce dernier lui a enseigné la beauté des sens, le respect des cultures et les préceptes de la diplomatie. Jusqu'au jour maudit où les tensions avec les Turcs l'ont expulsé avec ses parents. C'est à l'ombre de Sainte-Sophie aussi qu'est restée Saïme, la jeune fille dont il est toujours resté amoureux au fond de lui-même. Tout se précipite lorsque le grand-père est victime d'une crise cardiaque au moment de prendre l'avion...

Au moment où l'entrée de la Turquie dans la Grande Europe continue à se négocier fiévreusement, A touch of spice arrive comme un formidable témoignage d'humanisme dans le meilleur sens du terme. La façon dont les événements - la plupart des Stambouliotes grecs ont été expulsés en 1965 - sont évoqués relève certes d'un éclairage maintes fois utilisé tant dans l'univers du roman que dans celui du cinéma, mais on admettra que lorsque ce procédé du regard infantile est bien utilisé, sans même éluder la voix off, la magie de l'image peut atteindre des dimensions sans égales.

A touch of spice, dont le titre de sortie en France devrait être Un ciel épicé, fait partie de ces films rares dont les plus belles séquences restent présentes à jamais dans la mémoire cinéphilique, au même titre que la musique d'Evanthia Reboutsika qui rappelle les grandes heures de Mikis Theodorakis. Sélectionné pour l'Oscar du Meilleur Film étranger, cet ouvrage est superbement joué par Georges Corraface et une formidable kyrielle de comédien(ne)s grec(que)s plus vrai(e)s que nature. Une authentique merveille.

Découvrez les horaires et la bande-annonce de ce film sur www.cinebel.be

© La Dernière Heure 2005