Dans le clip de trois minutes, I Am With You, Olaf, confiné, écrit une lettre à Mickey, Alice au pays des Merveilles, la princesse Tiana et plein d'autres héros des dessins animés Disney.

Voilà un clip que les enfants vont regarder en boucle. De son balcon, Olaf jette un œil triste par la fenêtre. Les rues du royaume d'Arendelle sont désertes. Une idée lui traverse alors l'esprit: écrire un mot à tous ceux qu'il aime pour leur dire qu'il est avec eux "avec cette lettre, avec cette chanson". Défilent alors les images de Mickey, Minnie, Alice au pays des merveilles, Coco lapin, Maître Hibou (de Winnie l'ourson), la princesse Tiana, la Belle et le Clochard, Judy Hoops et Gideon Grey (Zootopia), Jane (Tarzan), Flynn Rider (Raiponce), Ralph et Félix, Merlin l'enchanteur et Arthur, Vaiana, Lilo, Hiro (Big Hero 6), Simba, Elsa et Anna (La reine des neiges), Roger (Les 101 dalmatiens), Pocahontas, Dumbo, la Belle et la Bête, Hercule ou les petites souris de Cendrillon.

Une missive en forme de cœur transportée par le vent. "A bientôt", conclut Olaf, le sourire retrouvé.

Interprétée "à la maison" par Josh Gad, cette ballade, I Am With You, fait déjà un malheur sur YouTube. En quelques heures, elle a été visionnée près de 400.000 fois. Elle n'était pourtant absolument pas prévue. Mais en mars, Kristen Anderson-Lopez et son mari, Robert Lopez, ont envoyé un mail pour proposer leurs services de musiciens et paroliers à la réalisatrice de La reine des neiges, Jennifer Lee. Pour faire face à l'anxiété du confinement, rien de tel que de se remettre au boulot, expliquaient-ils. Un argument qui a fait mouche: Jennifer Lee leur a proposé d'écrire une chanson sur le thème d'une lettre qu'écrirait Olaf à ses amis qui lui manquent.

"Nous voulions que chaque spectateur ait le sentiment qu'Olaf s'adresse à lui en ce moment, explique Robert Lopez au Los Angeles Times. Dans l'histoire de ce petit film, il sait à qui il écrit. Nous ne le savons pas, mais on sent clairement que c'est très personnel."

Son épouse a trouvé les paroles en une nuit. "Tout ce que nous avions écrit pour La reine des neiges était déjà très personnel pour nous. Nous avons travaillé durant la première semaine de la pandémie. On ne pouvait plus approcher les membres de la famille, j'étais très inquiète. Deux d'entre eux vivaient seuls, dans un petit appartement, en quarantaine, et ont commencé à perdre l'esprit. Pour moi, c'est à eux que j'écrivais: 'Je ne peux pas être avec vous, mais je serai présente émotionnellement, et je serai là chaque fois que vous avez besoin de moi'."

"Olaf représente notre âme d'enfant, poursuit-elle. Il n'est pas très âgé. Il est venu au monde sans rien en connaître et y apporte de la joie et des jeux. Il a vécu une expérience très sombre dans La reine des neiges 2. Il a acquis de la sagesse, désormais. Il a la simplicité du taoïste en lui, il vit dans le présent et sait que les opposés peuvent exister en même temps. On peut être avec quelqu'un sans être présent en même temps. Il comprend les mystères de la vie mais peut s'exprimer comme un enfant."

Et de conclure: "Nous n'avons pas les capacités pour nous battre en première ligne, comme tant d'autres, nous ne pouvons pas développer un vaccin. Nous pouvons juste rester à la maison, porter un masque, trouver des paroles et des musiques pour dire 'Vous n'êtes pas seul'."

Un message qui devrait aller droit au cœur de bien des familles.