Le film Paradies: Liebe d'Ulrich Seild, qui est présenté ce vendredi à Cannes, risque de déranger

CANNES Le glamour ne sera pas au rendez-vous ce vendredi à Cannes avec la projection du film Paradies: Liebe du réalisateur Ulrich Seild.

L'Autrichien n'est en effet pas connu pour son style conventionnel. Son cinéma se veut acide et grinçant et son dernier opus s'inscrit dans la même veine. Ulrich Seild y revisite les rapports Nord-Sud en brossant le portrait d'une "sugar mama" achetant des relations sexuelles tarifées avec de jeunes éphèbes africains.

Paradies: Liebe, traduisez Paradis : amour pour ceux qui ne maîtriseraient pas la langue de Goethe, est le premier volet d'une trilogie qui déclinera ensuite les thèmzs de la Foi et de l'Espoir. L'héroïne du film, Teresa, est une éducatrice autrichienne au physique peu avantageux qui décide de s'offrir des vacances au Kenya pour trouver l'amour. Le cinéaste filme avec férocité les pérégrinations de cette quinquagénaire qui va multiplier les aventures pour aller de déception et en désillusion.

Nous vous proposons, sans mauvais jeu de mots, la Bande-annonce du film.

© La Dernière Heure 2012