Depuis vendredi dernier, le tournage du troisième volet de la saga de Philippe de Chauvron est endeuillé. Trois techniciens sont en effet décédés dans un grave accident de voiture à Pouant, dans le nord du département de la Vienne. Âgées de 19, 47 et 49 ans, les trois victimes de ce terrible accident sont trois machinistes du film. Une quatrième personne était même en arrêt cardio respiratoire à l’arrivée des secours. Ce dernier a été transféré en urgence à l’hôpital et son pronostic vital est toujours engagé.

"Oui, je suis vivante": Les stars du film rassurent leurs fans et rendent un bel hommage

Suite à ce drame, le casting de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu a tenu à rassurer ses fans. A commencer par Frédérique Bel. “Merci pour vos messages, écrit ainsi l'interprète d'Isabelle Verneuil sur Instagram. Oui, je suis vivante et non je ne faisais pas partie de l’accident qui endeuille notre tournage. Mes pensées et mon chagrin pour leur famille”. Elle cite d'ailleurs leurs prénoms: Morvan, Hervé et Milo. Frédéric Chau, qui interprète le mari de Ségolène dans le film (le chinois Chao Pierre Paul Ling), a lui aussi partagé sa peine sur Instagram. “Énorme tristesse aujourd’hui...” Quant au comédien et humoriste Noom Diawara, l’un des acteurs principaux de la comédie (l'ivoirien Charles Koffi, mari de Laure), il a rendu un bel hommage aux personnes disparues. Sur Instagram, il a publié la photo d’un rail de travelling orné de fleurs et accompagné de l’émoji prière.

"Nous sommes tous sous le choc"

Enfin, Chantal Lauby -qui incarne la mère Marie Verneuil et femme de Claude alias Christian Clavier- a écrit ceci au sujet de cette échelle de machiniste. "Orné de fleurs par l'équipe, voici le dernier travelling mis en place par nos amis techniciens. Ceux qui nous ont quitté brutalement dans un accident de voiture... Des hommes talentueux, sympathiques et chaleureux... Nous sommes tous sous le choc et tellement tristes. Qu'ils reposent en paix. Merci pour vos messages."

Le tournage interrompu jusqu'à nouvel ordre

Le maire de Pouant, Jacques Proust, s'est exprimé sur les lieux du drame ce week-end. “La première voiture n’a pas touché terre et a volé dans le champ”, a-t-il ainsi rapporté à France Bleu au sujet de ce carrefour dangereux. "Deux personnes sont mortes sur le coup. Il y a déjà eu des précédents ici, il y a des panneaux ‘cedez-le-passage’, mais peut-être qu’il faut mettre un ‘stop’. J’ai rendez-vous avec le département lundi, on en parlera."