Cinéma En raison de l’incertitude liée au Brexit, la série la plus chère de tous les temps (1 milliard $) sera tournée en Nouvelle-Zélande et non en Écosse.

Les premières victimes du futur éventuel Brexit, avec ou sans "no deal", sont connues. Et par un malheureux coup du sort, elles proviennent toutes d’Écosse, pays pourtant majoritairement favorable au maintien dans l’Union européenne. Alors que les porteurs de kilt tenaient largement la corde pour décrocher le jackpot en accueillant la série la plus chère de tous les temps, la manne financière estimée à un milliard de dollars leur file finalement sous le nez. 

Et selon The Guardian, la faute en incombe à Boris Johnson et ses amis isolationnistes. En raison de l’insécurité et de tous les doutes administratifs que fait peser le Brexit, Amazon a finalement choisi de tourner les cinq saisons de Lord of The Rings en Nouvelle-Zélande, là même où Peter Jackson avait mis en scène les longs métrages aux 21 Oscars. Personne, aujourd’hui, ne peut prédire avec précision l’impact du Brexit. Alors, plutôt que de prendre des risques, le géant américain a préféré se tourner vers l’autre bout du monde. Une double peine pour les Écossais, privés de rentrées substantielles et des importantes retombées touristiques par la suite.

Le tournage des cinq saisons doit débuter dans deux ans, en 2021, mais certaines personnes proches du dossier espèrent débuter les prises de vues dès l’an prochain. Histoire de ne pas perdre trop de temps dans l’impitoyable guerre des plateformes de streaming.

Amazon mise en effet très gros sur cette prequel du Hobbit et du Seigneur des anneaux. Rien que pour l’achat des droits, elle a déboursé 250 millions de dollars. Ensuite, elle devrait investir un milliard de dollars pour le tournage, une somme jamais promise à aucune série télévisée avant même sa mise en chantier. Le budget prévoit en effet la bagatelle de 20 millions de dollars par épisode, alors que le record était jusque-là détenu par Game of Thrones avec 15 millions de dollars par volet. C’est dire si les producteurs se donnent les moyens de leurs ambitions, mais aussi d’attirer vers Amazon Prime les très nombreux fans de l’œuvre de J.R.R. Tolkien (5,845 milliards de dollars au box-office mondial, 150 millions de lecteurs pour Le Seigneur des anneaux et 100 autres millions pour Le Hobbit).

Même si elle est scrutée de près par la Tolkien Estate, l’histoire sera totalement inédite. Elle se déroulera en l’an 3441 du Deuxième âge de la Terre du Milieu. Elle ne tournera donc pas autour de la jeunesse d’Aragorn, comme certains l’espéraient, mais bien au moment de la guerre que mènent les hommes et les Elfes contre Sauron, encore détenteur de l’anneau unique. Malheureusement, il faudra encore attendre deux ans avant de découvrir ces aventures inédites.