La scénariste Kelly Marcel promet une adaptation cinématographique torride

LOS ANGELES Période de récompenses oblige, on décernerait bien volontiers l’Oscar de la promotion à la scénariste Kelly Marcel, chargée de transformer en scénario le roman égrillard qui a marqué l’année 2012, 50 nuances de Grey . Alors qu’on ne sait toujours pas, officiellement, si le film verra jamais le jour (mais bon, c’est un suspense de pacotille, vu l’engouement autour de l’œuvre vendue à plus de 40 millions d’exemplaires), elle est parvenue en une seule interview à faire regretter l’absence de ce blockbuster dès à présent  sur nos écrans !

Ce ne sera pas Twilight ”, lance-t-elle d’entrée de jeu pour rassurer tous ceux qui craignaient une transformation en bleuette hollywoodienne. “Peu importe ce que vous pensez du style d’écriture, 50 nuances de Grey raconte une histoire d’amour moderne, impliquant deux personnes complexes, et c’est cela qui m’intéresse.

O.K., mais qu’entend-elle exactement par “une histoire d’amour moderne ” ? “Eh bien, il va y avoir beaucoup de sexe à l’écran. Ce sera une adaptation avec le plus de détails possible. Ce sera enfants non admis. Et torride. Voilà à 100 % la direction vers laquelle nous nous dirigeons.

Manifestement douée dans l’art de titiller les imaginations, elle n’hésite pas à donner des précisions sur son travail, et cela en dépit du fait des remarques du studio Universal précisant “qu’aucun script n’est écrit, qu’aucune classification n’a été décidée ”. “Les fans adorent ce livre et j’ai envie qu’ils adorent tout autant le film. Je veux les faire rire, pleurer, les retourner… Je veux vraiment que ce film leur fasse tout.” Et d’ajouter, comme si cela n’était pas encore assez émoustillant : “Nous avons tout lu et déjà déterminé quelles sont nos scènes de sexe favorites, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant. Idem pour le rôle masculin : aucun acteur ne signerait pour ce film sans lire le script. Ce serait dingue.

Pas tant que ça : Ashley Greene, Emma Watson, Mila Kunis, Kristen Stewart, Krysten Ritter et Anne Hathaway, soit le gratin de la génération montante à Hollywood, ont déjà postulé pour incarner Anastasia Steele.



© La Dernière Heure 2013