Cinéma Tom Hanks aurait donné son accord pour jouer le capitaine Haddock

BRUXELLES Le projet d'adaptation cinématographique des aventures de Tintin par Steven Spielberg avance à grands pas, a affirmé lundi Nick Rodwell, administrateur de la société belge Moulinsart détentrice des droits dérivés, estimant qu'il aurait "plus de nouvelles la première semaine de mars".

"Tout avance très, très bien", a-t-il déclaré par téléphone à l'Associated Press, promettant "une série de films très classiques, respectant l'esprit" du héros à la houppette créé en 1929 par le dessinateur belge Hergé, de son vrai nom Georges Remi, né en 1907 et mort en 1983.

Interrogé sur la forme que prendra l'adaptation de la bande dessinée, M. Rodwell s'est dit "convaincu qu'on a trouvé la bonne solution" et mentionné la future sortie d'"un ou deux films". Il a cependant refusé de préciser s'il s'agirait d'animation, classique ou en trois dimensions, ou de film avec acteurs, voire d'un mélange. "Ça évolue chaque jour."

Steven Spielberg, réalisateur entre autres des aventures d'Indiana Jones, "a bien compris l'oeuvre d'Hergé", selon Nick Rodwell. En outre, a souligné M. Rodwell, rappelant qu'un contrat avait été signé il y a trois ans avec les studios Dreamworks ("Shrek") de la Paramount, "les premières négociations avec Spielberg ont commencé il y a 25 ans cette année, juste avant le décès d'Hergé: si les gens disent que nous sommes très impatients, ce n'est pas vrai". M. Rodwell a ajouté qu'il se trouvait "fin novembre, début décembre (chez Dreamworks à Los Angeles) pour voir quelques tests".
Tintin est déjà passé du papier au grand et au petit écran avec plus ou moins de succès, mais Moulinsart espère toucher le plus large public dans le monde si le projet de Spielberg aboutit enfin.

Il s'est vendu plus de 200 millions d'exemplaires des enquêtes du reporter du "Petit Vingtième" dans le monde (24 tomes dans la plupart des langues), mais M. Rodwell estime que l'éditeur Casterman qui diffuse les albums "n'a pas bien géré l'international depuis au moins 20 ans" et a déclaré que dans la perspective de la sortie sur grand écran, Moulinsart était "en médiation" avec la maison belge. Sollicitée, cette dernière n'avait pas fait de commentaire en début de soirée.