Crazy Kung Fu. Par le réalisateur de Shaolin Soccer

BRUXELLES Succès phénoménal en Asie, Crazy Kung Fu repose sur un adage bien simple, mis en pratique par Stephen Chow: on n'est jamais si bien servi que par soi-même. Réalisateur et acteur de ce long-métrage bourré d'action, il s'offre donc le beau - et principal - rôle, celui de Sing, un petit voleur, qui, dans le chaos des années 40, n'a qu'une idée en tête: rejoindre le Gang des Haches, la puissante organisation criminelle qui règne sur sa ville.

En tentant d'extorquer de l'argent aux habitants d'un quartier surpeuplé, Sing découvre que les paisibles artisans qui y vivent ne sont pas des proies aussi faciles qu'il le croyait...

Sa pitoyable tentative ayant attiré l'attention du gang, Sing va se retrouver au coeur d'un affrontement qui le dépasse. Dans ce quartier où chacun lutte pour survivre, de légendaires maîtres du kung-fu vont resurgir et combattre la pègre dans un face-à-face déchaîné. Entre les forces criminelles et le pouvoir ancestral, la guerre est ouverte, et Sing est au milieu...

« Crazy Kung Fu est pour moi une chance de saluer les films de kung-fu avec lesquels j'ai grandi», souligne le réalisateur. «Les arts martiaux sont la passion de toute ma vie.» Dans les années 70, alors qu'il était enfant, c'est grâce à Bruce Lee qu'il oubliait les difficultés de la vie. Il rêvait d'évasion et d'aventure en s'identifiant aux héros du kung-fu... Aujourd'hui, il est en un!

© La Dernière Heure 2005