Si, parmi toutes les personnes idolâtrées dans les grands studios, il ne fallait garder qu’une seule personne comme symbole de la quintessence de la star hollywoodienne, ce serait sans conteste Leonardo DiCaprio. À lui seul, il incarne tout ce qui a fait le succès des comédiens glamour de l’âge d’or jusqu’à aujourd’hui.

Enfant star à ses débuts (avec une nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle masculin pour What’s Eating Gilbert Grape, à 19 ans seulement), ado turbulent dans Mort ou vif (il se permettra ensuite de critiquer le sex-symbol de l’époque, Sharon Stone, qui “embrasse mal”) ou dans Shakespeare : Roméo + Juliette en 1996, il devient l’idole des jeunes filles et de leurs mères à 23 ans à peine, grâce à Titanic. Malin, le nouveau James Dean conforte son image de sex-symbol avec La plage, puis fait le choix de la cinéphilie en devenant le nouvel acteur fétiche de Martin Scorsese (Gangs of New York, Aviator, Les infiltrés, Shutter Island, Le loup de Wall Street). À l’instar de Marlon Brando, il tourne beaucoup moins, mais surtout avec de grands cinéastes (Mensonges d’État de Ridley Scott, Inception de Christopher Nolan, J. Edgar de Clint Eastwood, Django Unchained et Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, Gatsby le magnifique de Baz Luhrmann et The Revenant d’Alejandro Gonzalez Inarritu, qui lui apporte enfin l’Oscar tant attendu du meilleur comédien en 2016). Voilà pour le côté classique.

Pour le côté star d’aujourd’hui, l’acteur de 46 ans s’affiche au bras des top models les plus célèbres de la planète, alimente la chronique people au rythme de ses aventures tout en soignant son image de célibataire volontiers fêtard.

Et, surtout, il s’engage. Pas seulement politiquement. Chevalier des temps moderne de l’écologie, il crée sa fondation pour le développement durable, tourne des documentaires pour sensibiliser les jeunes aux problèmes de la planète, prend la parole devant les chefs d’État pour faire avancer sa cause, passe finalement bien plus de temps à se battre pour notre monde que sur les plateaux à soigner sa propre gloire.

Toutes ces facettes font de lui l’incontesté numéro un d’Hollywood, dont chaque apparition, privée, publique ou sur un écran, constitue un événement en soi. La définition même de la superstar.