En 11 jours à peine, Avengers : Endgame a pris la 2 e place du box-office de tous les temps avec 2,188 milliards $ de recettes.

Les cinéphiles sont de grands impatients. Pendant douze ans, personne ne s’était même simplement approché du record de recettes de Titanic. Et si Avatar l’avait enfin délogé de la tête du box-office de tous les temps en 2009, c’était au bout de trente-neuf jours d’exploitation.

Une décennie plus tard, l’histoire repasse les plats. Mais beaucoup plus rapidement. Il n’a fallu que onze petits jours aux super-héros d’Avengers : Endgame pour envoyer une nouvelle fois le Titanic par le fond et le déloger de la deuxième place des meilleures recettes de l’histoire du cinéma. L’exploit est d’autant plus remarquable qu’il avait fallu remettre à flots l’insubmersible long métrage de James Cameron, en surfant sur la vague d’Avatar, pour atteindre les 2,187 milliards de dollars aux guichets. Tandis qu’Iron Man, la Veuve Noire, Hulk et consorts n’ont même pas eu besoin de deux semaines pour dépasser un cap qu’on pensait encore infranchissable voici deux lustres.

À cette vitesse supersonique, il ne fait quasiment plus aucun doute qu’ils dépasseront les géants bleus d’Avatar très rapidement, pour déposséder James Cameron du titre de “King of the World”. Selon les sites spécialisés américains, le taux de satisfaction d’Avengers : Endgame atteint le score, record lui aussi, de 96 %. Ce qui signifie que l’enthousiasme des fans n’est absolument pas émoussé. Et malgré une diminution de 56 % de la fréquentation aux États-Unis entre la première et la deuxième semaine d’exploitation, l’avenir financier s’annonce encore bien plus vert (couleur de dollars) que rose pour les icônes de Marvel.

Par contre, il s’assombrit sérieusement pour la famille Skywalker, dont la fin des aventures ne possède pas le même pouvoir de séduction en Chine. Pour elle, battre Avengers : Endgame tient de plus en plus de la Mission : Impossible.