Tous à Madagascar!

BRUXELLES Les dernières sorties DVD.

CONSEILLÉ

Madagascar (disponible à la vente et à la location): les producteurs de Shrek ont une nouvelle fois frappé fort! Il est vrai que l'idée de base de Madagascar est pour le moins originale, puisqu'on y suit les tribulations d'un lion, d'une girafe, d'un zèbre et d'un hippopotame qui se font la malle en s'échappant du zoo de New York pour retourner à la vie sauvage. Après maintes péripéties, ils échouent sur une île paradisiaque: Madagascar! Bon, c'est vrai, côté animation, on a vu mieux, notamment chez Disney/Pixar. Et l'histoire, après un début tonitruant, s'essouffle un peu dans sa seconde moitié. Mais si Madagascar ne se hisse pas au niveau des grands classiques de l'animation, il réserve quand même quelques scènes vraiment drôles, tout en accumulant les clins d'oeil à l'intention des plus grands. Et puis, les personnages sont vraiment amusants, avec une mention spéciale pour la girafe hypocondriaque. Un divertissement rondement mené qui ravira toute la famille.

Distribué par Universal Video.

Travaux (disponible à la location - sortie vente le 14 février): avocate brillante, Chantal galère plus dans sa vie privée. Divorcée, elle est flanquée de deux ados très mal élevés, tandis que, côté coeur, elle se retrouve avec un homme qui tombe éperdument amoureux d'elle et s'incruste. Pour s'en débarrasser, elle entreprend des travaux afin de rendre sa maison impraticable. Elle confie ainsi les travaux à un jeune architecte colombien sans papiers, qu'elle vient de faire régulariser et qui engage des ouvriers venus du monde entier. On vous laisse imaginer la suite... Voilà une petite comédie française plutôt sympathique. Le film vaut en grande partie pour ses acteurs, Carole Bouquet en tête, qui casse son image de femme un peu froide et hautaine, tandis que Jean-Pierre Castaldi rappelle qu'il est aussi un bon acteur capable de faire autre chose que de la figuration dans des émissions de téléréalité.

Distribué par Videodis.

PLUTÔT PAS

8 mm 2 (disponible à la location, sortie vente dans une semaine): il est des films dont on se dit que leur seul mérite, c'est qu'ils sont tellement mauvais qu'on ne risque pas un jour de voir une suite. C'est ce qu'on pensait pour 8 mm, thriller grotesque avec un Nicolas Cage pitoyable enquêtant dans le monde interlope des snuff movies. Et pourtant, malgré des critiques désastreuses et un flop magistral en salles, des producteurs ont quand même trouvé une raison valable pour mettre en chantier un deuxième opus! Il est vrai que, cette fois-ci, il n'y a plus de star au générique et que le budget semble avoir été considérablement réduit. Quant à l'histoire, elle nous emmène sur les traces d'un meurtre en Hongrie révélant des liens entre l'ambassade américaine et le milieu de la pornographie. Le reste est aussi captivant que la plupart des téléfilms pseudo-érotiques du samedi sur AB 3.

Distribué par Sony.

© La Dernière Heure 2006