Cliente . Une comédie touchante qui sonne juste

BRUXELLES La cinquantaine élégante, Judith (Nathalie Baye) mène sa vie et sa carrière de présentatrice de télévision avec poigne. Et caractère. Financièrement, cela lui réussit incontestablement. Et puisqu'elle en a les moyens, plutôt que de se lancer dans des histoires d'amour auxquelles elle ne croit plus du tout, elle s'offre des aventures sexuelles une ou deux fois par mois en se payant des escorts aussi beaux que jeunes.

Un secret qu'elle ne partage qu'avec sa sœur, Irène (Josiane Balasko), une indécrottable romantique toujours en recherche du grand amour en dépit des galères accumulées les unes après les autres.

Pas vache, le destin leur donne ce qu'elles attendent : un Américain pour les biscotos duquel Irène est prête à partir à la conquête du Vieil Ouest et un gigolo au grand cœur pour Judith. Seul - petit - problème : ce dernier, qui se fait appeler Patrick, vend ses charmes sans rien dire à son épouse.

Superbes portraits

Tout en inversant les rôles habituels, le scénario, c'est une évidence, n'est pas particulièrement original. Il se contente souvent de reporter les traditionnels clichés amoureux sur deux femmes matures. Mais on s'en moque complètement. Les portraits sont tellement beaux, tellement humains, qu'on prend un plaisir fou à voir évoluer ces deux sœurs. Surtout face à d'aussi jolis rôles secondaires qu'Isabelle Carré et Eric Caravaca.

Sans rien révolutionner, cette 7e (déjà...) réalisation de Josiane Balasko, tirée de son propre roman, parvient souvent à émouvoir ou à faire sourire. Les dénonciations des tabous de notre société n'apparaissent qu'en filigrane, à travers de bons mots. Cette jolie comédie tendre sonne juste et permet de rappeler avec tact que les femmes ne sont pas asexuées une fois la cinquantaine atteinte.



© La Dernière Heure 2008