Les nouvelles photos et déclarations suscitent des débats enflammés. Le compte à rebours est lancé. 

Le 18 décembre, dans moins d’un mois, l’ennéalogie Star Wars connaîtra sa conclusion. Mais sur les forums, c’est déjà l’effervescence. Et elle a pris de l’ampleur avec la publication, par Entertainment Weekly, de huit nouveaux clichés de Star Wars : The Rise of Skywalker.

Deux d’entre eux suscitent des débats. Tout d’abord, celui sur lequel Rey semble s’entraîner avec un sabre laser bleu. Alors que sur une photo précédente, elle tenait une arme rouge, couleur associée au côté obscur de la Force. Pour certains, cela signifierait qu’elle hésiterait à choisir son camp.

Autre image marquante : Poe pilote le Faucon Millénium en compagnie de Chewbacca et de Finn. Ce qui pourrait être perçu comme un passage de témoin, une transition vers les prochaines trilogies qui ne seront plus centrées sur la famille Skywalker.

Un poster intrigant

Comme si les discussions n’étaient pas assez animées comme cela, le compte officiel de Star Wars sur Twitter a publié un poster montrant un X-Wing de la résistance face à une multitude de croiseurs interstellaires. Détail intrigant : les vaisseaux gigantesques sont peinturlurés, sur les côtés, de couleur orange, celle des engins spatiaux de la Résistance. Simple détail destiné à brouiller les pistes ou indications réelle sur l’intrigue ? Personne ne le sait pour l’instant. À part J.J. Abrams, bien évidemment.

Toujours aussi habile dans l’art de répondre aux questions sans rien vraiment dévoiler, le cinéaste s’est un peu épanché, dans Total Film, sur sa vision de ce dernier opus. Et plus spécifiquement du rôle posthume de Carrie Fisher. "Dans quelques scènes, elle interagit avec d’autres personnages d’une manière assez mystérieuse. Heureusement, si cela marche, ce sera une chose invisible : si vous ne la connaissiez pas, vous ne pourriez jamais la remarquer. Mais nous allons raconter l’histoire avec Leia telle que nous l’aurions fait si Carrie avait été vivante. Et c’est assez incroyable."

Avant d’ajouter sur ABC News une dernière "révélation", sur les parents de Rey, qui ne seraient peut-être pas aussi "inconnus" qu’annoncé : "Nous savions, en réalisant ce film, qu’il devait être une conclusion satisfaisante. Et nous savions bien que c’était l’un des thèmes qui existaient déjà. Je ne veux pas dire qu’on a effacé ce qui s’est passé dans l’ Épisode VIII , nous lui avons fait honneur. L’histoire est plus riche que ce que vous avez vu."

Il n’en fallait pas plus pour enflammer les fans. L’attente va être longue jusqu’au 18 décembre.