Pour Mike Newell, le réalisateur de Harry Potter et la Coupe de feu, les enfants sont violents!

BRUXELLES Le voile est tout doucement en train de se lever sur Harry Potter et la Coupe de feu, attendu dans les salles américaines le 18 novembre prochain et dans les cinémas belges cinq jours plus tard. Le réalisateur Mike Newell a été très clair: magie ou pas, il veut décrire les personnages de la manière la plus réaliste possible dans ce qu'il considère comme un "thriller classique "J'étais très impatient de briser cette sensation de sucrerie. De mon point de vue, les enfants sont violents, sales, des anarchistes corrompus. Fondamentalement, ils attendent juste d'être adultes.»

Voilà qui promet. Tout comme la nouvelle bande-annonce, réellement sublime, présentée dans les salles ou sur le Net. Le dragon (que nous vous présentons ci-dessus) est à la fois impressionnant et conforme à l'imagerie traditionnelle, effrayant et attirant en même temps. La séquence aquatique pousse elle aussi à la rêverie. Même si elle fut particulièrement difficile à tourner. Les règles de sécurité étaient très strictes: les jeunes acteurs ne pouvaient rester plus de 15 secondes sous l'eau! Un laps de temps vraiment très court pour des prises de vues, même dans un bassin spécialement conçu à cet effet, entouré d'écrans bleus destinés à l'incrustation des effets spéciaux.

Qu'importe: Mike Newell a reçu les moyens pour rendre cette Coupe de feu mémorable: le budget du film est en effet estimé à 130 millions de dollars. Soit 20 de moins que celui du prochain, Harry Potter et l'Ordre du Phénix, que doit réaliser David Yates pour 2007. D'ici là, si l'on en croit - mais c'est difficile - les rumeurs, Daniel Radcliffe pourrait incarner un jeune... James Bond dans une superproduction destinée à rajeunir le mythe 007.

© La Dernière Heure 2005