La Californie va présenter dès la semaine prochaine son plan pour la reprise des tournages de télévision et de cinéma mais Los Angeles, principal foyer de Covid-19 dans cet Etat, devra encore attendre, a annoncé mercredi le gouverneur.

Les studios sont déserts depuis que la Californie a pris des mesures de confinement pour endiguer la propagation de la pandémie à la mi-mars. La majorité des 58 comtés de l'Etat "auront la capacité" d'organiser la reprise des tournages en mettant en oeuvre certaines mesures qui seront détaillées lundi, a affirmé le gouverneur Gavin Newsom. Mais le comté de Los Angeles, où est situé Hollywood et qui compte près de 900.000 emplois dans l'industrie du divertissement, est trop touché par le Covid-19 pour envisager une telle reprise dans l'immédiat. 

Au total, près de 86.000 cas de Covid-19 et 3.485 décès ont été recensés dans toute la Californie. Le seul comté de Los Angeles affiche près de 40.000 cas et plus de la moitié des décès (1.926). Le responsable des contenus de Netflix, qui participait à cette réunion, a de son côté estimé que "prendre des libertés avec la sécurité" aurait "de terribles effets à long terme". M. Sarandos a jugé que les productions ne nécessitant que des équipes légères, comme pour les documentaires, pourraient reprendre plus rapidement mais que les tournages de films avec des plans de foule exigeraient "beaucoup de sécurité et une importante logistique". 

Netflix a déjà relancé les productions dans certains pays, comme l'Islande, la Suède et la Corée du Sud.