Les pères de Cowboy et Indien vont présider la 9 e cérémonie des Magritte du cinéma belge le 2 février.

Plus fort que la France, la Russie ou les États-Unis, qui doivent se contenter respectivement d’Emmanuel Macron, Vladimir Poutine ou Donald Trump comme seul chef de l’Etat, en Belgique, on aura désormais deux présidents ! Et pas n’importe lesquels : Vincent Patar et Stéphane Aubier. Soit les pères de Cowboy et Indiens, de Panique au Village ou d’ Ernest et Célestine.

© DR

Les deux manipulateurs de jouets aux accents épouvantablement belges ont en effet été désignés présidents d’un soir. Et pour la cérémonie des Magritte uniquement. Ce qui promet quelques grands moments de délire lors de la fête du cinéma belge, qui se tiendra à Bruxelles le 2 février.

Peut-être en profiteront-ils pour dévoiler quelques images de leur nouvelle réalisation, La Foire agricole, une variation sur le thème de la machine à remonter le temps qui boucle la trilogie Cowboy et Indien. Ou alors, leurs esquisses de l’adaptation de Chien Pourri, la création pour enfants de Marc Boutavant et Colas Gutman.

© DR

“L’objectif est de tourner, en 2D, 52 épisodes de 13 minutes chacun, pour retracer les aventures de Chien pourri et de son ami félin, Chaplapla, nous avouaient-ils voici un an. Cela avance vraiment bien : 33 scénarios sont déjà écrits. On espère finir le découpage pour un passage en télévision vers mi-2019.”

À la télé,

ils se retrouveront donc un peu plus vite que prévu. Pour vanter les qualités d’un 7 e art avant tout artisanal, basé sur l’originalité, l’enfance et le surréalisme. “Leur cinéma fait main évoque un grand terrain de jeu et d’expérimentation, une cour de récré loufoque où de grands gamins poussés trop vite rejouent les meilleures scènes de leurs rêves d’enfants”, a communiqué l’Académie André Delvaux. Qui, après Alex Vizorek, vient d’effectuer à nouveau un excellent choix.